•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet 3e oeil 2021 : la « vague artistique » ne faiblit pas

Chargement de l’image

Marc-André Charette, Amélie Duguay et le collectif Les Vagabondes recevront appui et ressources pour transposer leurs idées sur scène grâce au Projet 3e œil.

Photo : Radio-Canada / Photos : Marianne Duval, Valérie Soares, Véronique Bérubé et Jonathan Lorange

Chargement de l’image

Du théâtre documentaire à la danse, en passant par une installation immersive : les trois propositions retenues dans le cadre du Projet 3e œil s’inspirent des défis, mais aussi de la beauté d’une année pandémique qui n’a vraisemblablement pas affaibli la vague créatrice. D’ici à novembre, Marc-André Charette, Amélie Duguay et le collectif Les Vagabondes recevront appui et ressources pour transposer leurs idées sur scène et, l’espèrent-ils, bercer artistes et public qui en ont bien besoin.

Bien que le Projet 3e œil en soit à sa sixième année, il revêt une importance renouvelée à cause de la pandémie, selon la directrice artistique de L’Avant-première, Claire Duguay. Malheureusement, les artistes ont eu le message qu’ils n’étaient pas essentiels, déplore-t-elle. On ne s’est pas préoccupé au premier rang des artistes alors que ce sont eux, finalement, qui ont beaucoup [permis] au public [de] passer au travers.

Claire Duguay compare l’art aux petites pousses d’herbe qui réussissent toujours à se frayer un chemin à travers les fissures du béton : La pulsion créatrice n’a pas le choix de sortir, fait-elle valoir.

Elle rappelle la nécessité, plus que jamais, d’offrir de l’accompagnement ainsi que des conditions propices à la création, comme le fait l’Avant-première, en mettant locaux et mentorat à la disposition des lauréats du Projet 3e œil.

« Il y a tellement de projets qui bouillonnent et il y a une espèce de vague artistique, une lame de fond, qui est en train de se préparer et j’espère qu’elle va nous ramasser quand ce sera possible pour les artistes et le public de vivre ça sans contraintes. »

— Une citation de  Claire Duguay, directrice artistique de L’Avant-première

Malgré les difficultés auxquelles le milieu artistique a fait face, le nombre de candidatures de qualité déposées dans l’appel du Projet 3e œil 2021 témoigne de sa vitalité. Au point où l’organisation se penche d’ailleurs sur d’autres moyens de soutenir le milieu, puisque juste une résidence de trois projets, ce n’est pas suffisant, soutient Mme Duguay.

Parmi la dizaine de propositions viables , trois ont été retenues par le jury composé de cinq professionnels des arts de la scène de la région. Un ensemble de facteurs, dont l’originalité, la profondeur de la démarche et la nouveauté, ont notamment dicté le choix final.

Marc-André Charette, Amélie Duguay de même que le collectif Les Vagabondes, composé de Marie-Ève Fontaine et Judith Poitras, disposent maintenant de sept mois pour concocter leurs prestations qui prendront vie à La Basoche en novembre prochain.

Bacchus et moi

Chargement de l’image

Marc-André Charette veut transposer le balado et le théâtre documentaire sur scène.

Photo : Marianne Duval

Marc-André Charette a choisi de mener le balado et le théâtre documentaire jusqu'à la scène, et non l’inverse. Le comédien de métier se tournera vers ces deux formes artistiques, qu’il souhaite découvrir et apprivoiser pour ensuite les faire vivre sur les planches.

Sa création ravivera la mémoire de l’un de ses amis mort à la suite d’un combat contre l’alcool, il y a cinq ans. Marc-André Charette consacrera les prochains mois à tenter de mieux comprendre le parcours de son ami décédé et ce qui l’a mené à sa fin, notamment en interviewant la femme de ce dernier et en puisant dans sa propre pratique de psychothérapeute.

En réponse à son témoignage à elle, je vais essayer de poser un regard qui est intime, mais aussi lucide sur la situation , a décrit l’artiste dans une vidéo destinée à présenter la cuvée 2021 du Projet 3e œil.

Dans nos corps - Plexiglas

Chargement de l’image

Amélie Duguay est une artiste émergente en danse et théâtre.

Photo : Avec la gracieuseté d'Amélie Duguay

En collaboration avec Les Frivoles, collectif de jeunes auteurs de la région d’Ottawa-Gatineau, l’artiste multidisciplinaire Amélie Duguay se lance pour sa part dans l’exploration.

On s’inspire de la pandémie pour redéfinir l’être humain, ce que nous sommes et ce que nous sommes devenus , a-t-elle détaillé dans la présentation vidéo de son projet.

Quels liens existent-ils entre les mots et le mouvement? L’artiste émergente veut faire tomber les murs de l’expression corporelle pour créer un dialogue avec l’écriture théâtro-poétique.

Les prochains mois logeront donc à l'enseigne de la recherche et l’exploration, et mèneront à l’interprétation des résultats devant public au terme de sa résidence.

La fuite de l’hippocampe

Chargement de l’image

La création « Cranky » du collectif Les Vagabondes

Photo : Avec la gracieuseté des artistes

Judith Poitras et Marie-Ève Fontaine sont respectivement spécialisées en arts visuels et en arts vivants. Intéressées par la complémentarité de leurs médiums, elles souhaitent monter une expérience immersive mariant dessin, théâtre d’ombres, performance et art audio.

Leur duo appelé Les Vagabondes invitera le public à entrer dans une pièce sombre où une espèce d’ambiance onirique a été créée à partir de toutes sortes de choses , décrit Marie-Ève Fontaine dans sa présentation.

Les complices savent quels morceaux elles tenteront d’attacher et sont d’accord sur l’objectif de se faire du bien à elles autant qu’au public après une année difficile. Quant à la forme finale du spectacle, elles verront où les mèneront les idées qui naîtront au cours des mois à venir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !