•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement de la C.-B. se penche sur d'éventuelles nouvelles restrictions

Les déplacements et les voyages sont notamment dans la ligne de mire du gouvernement.

Des clients sont assis à des tables séparées par des panneaux translucides sur une terrasse de restaurant.

Depuis le 30 mars, les salles à manger des restaurants et des bars sont fermées en Colombie-Britannique, mais les terrasses sont ouvertes.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Préoccupé par le nombre de cas de COVID-19 en Colombie-Britannique, le premier ministre, John Horgan, entrevoit la possibilité d'imposer d'autres restrictions prochainement pour contenir la troisième vague de la pandémie.

John Horgan a indiqué que le Conseil des ministres devait discuter mercredi de la possibilité de restreindre les déplacements et que ces discussions porteront probablement aussi sur l'état des réservations dans les hôtels et les terrains de camping.

Nous utiliserons les outils qui sont à notre disposition si nous pensons qu'ils sont efficaces, mais le déploiement de ces outils est un défi. Nous n'avons pas exclu les restrictions de voyage, a-t-il déclaré mardi.

Le premier ministre a précisé que la médecin hygiéniste en chef de la province, Bonnie Henry, fera le point sur d'éventuelles nouvelles restrictions, jeudi, lors de la mise à jour de la province, au cours de laquelle seront présentées les dernières données de modélisation de la pandémie de COVID-19 de la province.

Dans leur bilan de mardi, les autorités de la santé de la Colombie-Britannique ont annoncé que 377 personnes atteintes de la COVID-19 sont hospitalisées, dont 116 se trouvent aux soins intensifs.

Salles à manger des restaurants fermées en mai

L’Association des restaurants et de l’alimentation de la Colombie-Britannique (BCRFA) dit quant à elle que la fermeture des salles à manger des restaurants et des bars de la Colombie-Britannique devrait être prolongée jusqu'au mois de mai.

Dans une déclaration écrite, mardi, les représentants de l'industrie disent en avoir discuté avec la Dre Henry et son adjoint, le Dr Brian Emerson.

Ces restrictions coupe-circuit en vigueur depuis la fin du mois de mars devaient initialement expirer le 19 avril. Elles ont pour but de tenter de mettre un frein à la hausse des cas de COVID-19 dans la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !