•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Nouvelle-Écosse présente un projet de loi pour marquer le Jour de l'émancipation

Une main sur un mur recouvert de noms.

Le ministre des Affaires afro-néo-écossaises, Tony Ince, a déposé mardi un projet de loi désignant officiellement le 1er août comme Jour de l'émancipation (archives).

Photo : Black Loyalist Heritage Centre/Communications Nouvelle-Écosse

La Presse canadienne

La Nouvelle-Écosse a déposé un projet de loi pour souligner l'anniversaire de l'abolition de l'esclavage dans l'Empire britannique.

Le ministre des Affaires afro-néo-écossaises, Tony Ince, a déposé mardi un projet de loi désignant officiellement le 1er août comme Jour de l'émancipation.

Il reconnaîtrait cette journée, en 1834, où le Parlement britannique a interdit la possession, l'achat et la vente d'êtres humains en tant que propriété dans toutes ses colonies.

Cette décision historique a eu pour effet de libérer environ 800 000 esclaves d'origine africaine dans toutes les colonies, dont le Haut et le Bas-Canada et la Nouvelle-Écosse.

M. Ince dit que la commémoration de la journée avec un jour férié donne aux résidants l'occasion de se renseigner sur l'histoire de l'esclavage dans la province.

L'annonce intervient quelques semaines à peine après que les députés de la Chambre des communes eurent voté à l'unanimité pour désigner le 1er août comme Jour de l'émancipation partout au Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !