•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet d'épicerie sur l'île de Hull : le feu vert de la Ville de Gatineau réclamé

Un étalage de fruits, dont des pommes et des oranges, avec des bouteilles de lait dans un réfrigérateur dans un magasin d'alimentation.

Ce n'est que dans une prochaine séance du conseil municipal que les élus seront appelés à se prononcer (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un projet de création d’une épicerie sur l’île de Hull pourrait prochainement franchir une nouvelle étape. Le conseiller Cédric Tessier a déposé un avis de résolution mardi soir au conseil municipal dans le but de permettre à un commerce de petite taille de ce type de s'installer sur les terrains présentement occupés par le Parc-o-bus de l’aréna Robert-Guertin.

L'épicerie, qui serait d'une superficie de près de 836 mètres2 (9000 pieds2), se trouverait au rez-de-chaussée d'un projet résidentiel pour les familles et les aînés à faibles revenus.

Dans son avis de résolution, l’élu représentant le district de Hull-Wright souligne que les résidents de l’île de Hull vivent de l’insécurité alimentaire, et ce, surtout depuis la fermeture, en 1999, de la dernière épicerie ayant eu pignon sur rue dans ce quartier.

C'est un projet qui est en préparation depuis plusieurs mois, [une initiative] mixte [ entre une] épicerie [et des] logements. [...] Bien entendu, c'est un début de processus et, si le conseil accepte, il va y avoir d'autres démarches, par la suite, pour que le projet se concrétise, a expliqué M. Tessier en mêlée de presse virtuelle.

Le conseiller souhaite que la Ville de Gatineau accepte de collaborer avec la Société de transport de l’Outaouais (STO) afin de permettre au projet coopératif de cheminer. Il voudrait aussi que les modalités de transfert du terrain envisagé soient analysées par la Ville.

Pareil transfert se ferait à Logements de l’Outaouais et Épicerie de l’île de Hull. Le président du conseil d’administration de cette coopérative de solidarité, Réjean Laflamme, voit l’appui de M. Tessier comme le premier d’une série de pas à franchir.

C’est important d’obtenir l’aval du conseil municipal. L’avis [de résolution du conseiller] était la première étape, mais il faut qu’il y ait un vote positif de l’ensemble [des élus]. J’encourage donc les conseillers municipaux à voter pour un projet qui répond à deux besoins urgents de l’île de Hull, à savoir du logement communautaire et l’épicerie en même temps, a-t-il insisté en entrevue.

Pas dès demain matin

M. Laflamme a aussi soutenu du même souffle qu’il ne se réjouit pas trop vite, rappelant que plusieurs initiatives au niveau alimentaire ont échoué par le passé.

On a été déçus tellement souvent que toutes les options qu'on a sur la table vont demeurer jusqu'à tant qu'on ait une entente signée avec la Ville de Gatineau, a-t-il ajouté.

Le président du conseil d'administration de la coopérative Épicerie de l’île de Hull a aussi indiqué que le projet, qui serait en partie financé par le programme AccèsLogis de la Société d’habitation du Québec, est encore loin de la ligne d’arrivée.

C’est un programme qui rend souvent les dossiers un peu hasardeux [...] surtout en Outaouais, parce que les coûts de construction sont très élevés et certains projets ont été difficiles à boucler à cause de ça.

M. Laflamme a affirmé que son organisation travaillerait de concert avec le service d’urbanisme de la Ville pour concrétiser le projet le plus rapidement possible. Il estime qu’au moins un an sera nécessaire pour attacher toutes les ficelles.

Avec des informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !