•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une usine de transformation de viande fermée en raison de la COVID-19

Un panneau Cargill.

L'usine de Cargill à London sera fermée à partir de mardi. (Archives)

Photo :  CBC / Dan McGarvey

Radio-Canada

Une usine de transformation de viande de London, en Ontario, comptant 900 employés, a été fermée temporairement pour faire face à une éclosion croissante de COVID-19, le nombre de cas actifs étant maintenant de 82.

L'usine Cargill, qui transforme de la volaille, a été fermée pour 14 jours à compter de mardi par mesure de précaution, ont indiqué les autorités.

Un porte-parole de l'entreprise a déclaré que le nombre de cas actifs impliquant des employés s'élève désormais à 82. Une poignée de cas ont été signalés pour la première fois il y a environ deux semaines. 

Comme nous continuons à donner la priorité à la santé et à la sécurité des employés de Cargill, nous avons décidé d'immobiliser temporairement notre usine de protéines de London, a déclaré le directeur de l'usine, Derek Hill.

Cette décision a été difficile à prendre pour notre équipe qui exploite un service essentiel et s'engage à livrer des aliments aux familles du Canada et à assurer la résilience de notre chaîne d'approvisionnement. Mais en fin de compte, la sécurité et le bien-être de nos employés passent avant tout.

L'entreprise met en œuvre des protocoles de sécurité étendus et travaille en étroite collaboration avec les responsables locaux de la santé, notamment pour faire vacciner les travailleurs dès que possible.

Il est essentiel de faire rentrer les gens chez eux et de les mettre en quarantaine, a déclaré le Dr Alex Summers, médecin hygiéniste adjoint du service de santé de Middlesex-London. Il a qualifié la fermeture de mesure absolument essentielle qui devait être prise.

Une usine de transformation de viande de Cargill en Alberta - qui compte environ 2000 employés et traite environ un tiers de l'approvisionnement en bœuf transformé du Canada - a déjà connu la plus grande éclosion de COVID-19 d'Amérique du Nord liée à un seul site. Celle-ci accueille désormais une clinique de vaccination.

Selon M. Summers, la proximité des travailleurs des usines de transformation des aliments est probablement l'un des facteurs qui contribuent à la propagation du virus. Dans le cas de l'usine de London, les interactions sociales entre les travailleurs qui ont eu lieu à l'extérieur de l'établissement peuvent également avoir contribué, a-t-il ajouté.

Tim Deelstra, porte-parole du syndicat qui représente plus de 700 travailleurs de l'usine, a déclaré qu’il espérait que ses membres pourront être vaccinés bientôt.

Depuis que les vaccins sont disponibles, nous demandons au gouvernement provincial que les unités de santé publique donnent la priorité à ces travailleurs de première ligne essentiels pour l'accès au vaccin. Et ceci est un parfait exemple de pourquoi.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario
Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !