•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des compressions budgétaires à prévoir dans les écoles de la Colombie-Britannique

Des sacs à dos sur la pelouse d'une école.

La Colombie-Britannique compte environ 1600 écoles primaires et secondaires.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms (CBC)

Les différents districts scolaires de la Colombie-Britannique, qui prévoient un budget 2021-2022 déficitaire, ne sauront que la semaine prochaine quelle enveloppe financière le gouvernement alloue à l’éducation.

Les 60 districts scolaires que compte la province bouclent généralement leur budget après que Victoria a présenté le sien, en février.

Étant donné que, cette année, le gouvernement de John Horgan déposera son budget le 20 avril, cela oblige les districts scolaires à faire leurs prévisions en fonction de leur financement opérationnel. Toutefois, les comptes de la plupart d’entre eux sont déjà dans le rouge.

Selon la présidente de l’Association des gestionnaires d’écoles de la Colombie-Britannique, Stephanie Higginson, beaucoup de commissions scolaires ne peuvent se permettre d’attendre la semaine prochaine, car elles doivent notamment planifier l'embauche ou la mise à pied du personnel.

C’est pourquoi elles ont déjà dévoilé leurs prévisions budgétaires temporaires.

Des élèves qui marchent.

Surrey et Vancouver sont les deux plus grands districts scolaires de la province.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms (CBC)

Selon ces prévisions, certains districts scolaires prévoient des déficits importants, mais la situation n’est pas morose partout.

Par exemple, le Conseil scolaire francophone estime que son budget sera équilibré grâce, entre autres, à une augmentation du nombre d’inscriptions dans ses 45 établissements, qui rassemblent près de 6400 élèves.

Vancouver et Surrey, une situation critique

La Commission scolaire de Vancouver (VSB) estime qu’elle présentera un déficit d’environ 4,3 millions de dollars. Le VSB n’a cependant pas encore déterminé où il lui faudra faire des réductions, même s’il assure vouloir maintenir les différents programmes scolaires.

Les compressions risquent de faire encore plus mal au sein du plus grand district scolaire de la province. Surrey évoque une prévision budgétaire avec un déficit estimé à 40 millions de dollars. Les autorités scolaires de Surrey n’ont pas confirmé ce scénario, mais c’est ce qui ressort du document de présentation de leur budget.

Deux enfants traversent un passage pour piétons pendant qu'un brigadier tient un panneau d’arrêt.

Le district scolaire de Surrey a été particulièrement touché par des éclosions de coronavirus.

Photo : CBC/Ben Nelms

Le nombre d'inscriptions, à la baisse en 2020, est l’une des raisons d'un tel gouffre financier. En effet, le district scolaire de Surrey avait planifié son budget 2020 en surestimant le nombre d'élèves qui allaient s’inscrire dans ses écoles.

La pandémie a cependant eu un effet sur ses prévisions. Outre le nombre d'inscriptions plus faible que prévu, le district a dû composer, entre autres, avec des pertes immobilières, notamment parce que ses gymnases n’ont pas été loués.

Le district tiendra une rencontre mercredi soir afin d’évaluer les moyens d’équilibrer son budget. Les règles en vigueur interdisent aux commissions scolaires d'avoir un déficit budgétaire. Par conséquent, les dépenses ne doivent pas excéder les revenus.

L'immeuble de la Commission scolaire de Vancouver.

Le VSB a souvent éprouvé des difficultés à équilibrer son budget.

Photo : Radio-Canada / Noémie Moukanda

Des cours de musique menacés sur l’île de Vancouver

Le district scolaire du Grand Victoria, qui prévoit 7 millions de dollars en moins pour la rentrée de septembre, compte sacrifier ses programmes de musique.

Lundi, des élèves de la 7e à la 9e année qui sont touchés par cette compression ont manifesté leur mécontentement. Les cours d’instruments à cordes sont menacés au primaire. Les parents d’élèves ont, par ailleurs, lancé une pétition pour sauver ces cours de musique.

Invitée de l’émission de CBC On the Island, la trésorière du district scolaire du Grand Victoria, Kim Morris, a dit que rien n’était encore décidé. Cependant, il est question de priorité et il faut conserver du financement, notamment pour l’aide pédagogique, a-t-elle expliqué.

D’ici mardi, les districts scolaires retiennent leur souffle en attendant de savoir à quelle hauteur le gouvernement de John Horgan va financer l’éducation des 553 000 élèves du réseau d'écoles publiques.

D'après les informations de Sarah Xenos

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !