•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour en force de la coquerelle à Winnipeg

S'installer à l'extérieur de la maison pour ouvrir les colis qui ont été livrés est une bonne idée.

L'insecte est au centre d'un rayon de lumière qui met en évidence ses couleurs orangée et brune.

Les infestations de coquerelles peuvent provenir de colis envoyés par la poste, selon un exterminateur.

Photo : iStock

Radio-Canada

Les exterminateurs à Winnipeg reçoivent de plus en plus d’appels concernant des infestations de coquerelles. Il s’agirait désormais des parasites les plus communs dans la capitale manitobaine.

Les infestations de coquerelles étaient fréquentes dans les années 1990, mais leur fréquence s’est mise à baisser au début des années 2000, en partie grâce à de nouveaux produits plus efficaces pour les éliminer, selon le gestionnaire de secteur de Orkin Pest Control, Clint Rosevear.

Il y a environ deux ans, nous avons constaté une augmentation de l’activité des coquerelles [...] et maintenant le niveau d’activité de coquerelles et le montant de travail lié aux coquerelles a vraiment augmenté, remarque l’exterminateur avec 30 ans d’expérience.

L’entomologue et directeur des opérations techniques de Poulin’s Pest Control, Taz Stuart, affirme qu’au cours de la dernière année, il a vu une augmentation de 25 % des traitements pour coquerelles.

M. Stuart met en cause la pandémie, qui a mené à l’arrivée d’un nombre croissant de coquerelles, dans les colis provenant d’achats en ligne. Cependant, la fréquence d’infestations de coquerelles était déjà en hausse, note-t-il.

Il y a environ trois ans, j’anticipais que les coquerelles, surtout la coquerelle allemande ici à Winnipeg, surpasseraient les appels concernant les punaises de lit. Il s’agit maintenant du parasite numéro un, dit-il.

En 2017, Poulin’s Pest Control a effectué environ 1700 traitements pour coquerelles à Winnipeg. En 2020, ce chiffre avait doublé, poursuit-il.

Le propriétaire de Gilles Lambert Pest Control à Winnipeg, Gilles Lambert, affirme qu’il a aussi constaté que le nombre de clients qui requièrent des traitements de coquerelles a largement dépassé ceux qui requièrent des traitements pour punaises de lit.

Dans les huit à dix dernières années, elles sont devenues très nombreuses et difficiles à gérer, ajoute-t-il.

L’importance d’agir rapidement

Clint Rosevear soupçonne de son côté que les coquerelles sont devenues résistantes aux pesticides.

Il faut présumer que les coquerelles s’adaptent très facilement, elles existent depuis le temps des dinosaures et ont survécu à l’ère glaciaire. Elles sont vraiment résistantes, fait valoir l’exterminateur.

Il rappelle qu’il faut agir rapidement en cas d’infestation, et qu’il ne faut pas avoir honte de faire appel aux services d’un exterminateur. Les clients, dit-il, ne se rendent pas compte de la vitesse de la croissance de ces insectes.

Taz Stuart note que la prévention est plus facile que le traitement d’une infestation. Il recommande d’ouvrir des colis provenant d’achats en ligne à l’extérieur, si possible, même lorsqu’il s’agit de produits neufs ou de nourriture.

Il est aussi important d’inspecter les colis. Assurez-vous qu’il n’y a pas de coquerelles sur les affaires qui rentrent. [Même si ça semble propre], il pourrait encore y avoir une coquerelle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !