•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un investissement de 700 000 $ pour les commerçants de Gatineau

Des commerces et des bars sur le bord d,une rue de Gatineau en hiver.

Les tenanciers de bars de Gatineau font partie de ceux qui subissent les lourds contrecoups financiers de la pandémie de COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Gatineau veut, une fois de plus, tenter d'aider les commerçants à faire face aux contrecoups de la COVID-19. Le conseil municipal, réuni mardi soir, a donné son aval à un investissement de 700 000 $ visant à dynamiser ses principales artères commerciales et, ainsi, inciter la population à les fréquenter.

C'est un des créneaux les plus fragiles dans notre économie, a dit le maire Maxime Pedneaud-Jobin en mêlée de presse virtuelle, en parlant des entreprises locales.

Cette enveloppe provient, en grande partie, de l'aide d'urgence accordée par le gouvernement du Québec à la Ville de Gatineau. L’argent doit servir à financer l'aménagement d'espaces éphémères, ainsi que diverses activités d'animation, a-t-on précisé par communiqué.

L’investissement débloqué, qui équivaut à près de 200 000 $ de plus qu’une somme similaire versée l'an dernier, survient à un moment où Gatineau est sous le coup d’un nouveau confinement dû à la pandémie. Les restaurants, par exemple, ne peuvent qu’offrir le service de repas pour emporter.

Dès [...] que la population est capable de retourner dans les commerces, il faut qu'on soit prêt et qu'eux soient prêts. Pour moi, c'est de l'argent bien dépensé et, évidemment, on va travailler avec tout le monde pour que ce soit des projets qui puissent être adaptés en fonction de la réalité sanitaire qu'on va avoir, a ajouté le maire.

Dans son communiqué, la Ville détaille comment elle compte utiliser les 700 000 $. Une partie des fonds, qui doivent passer par diverses associations d'affaires, constitue des reports de l'année dernière.

Ventilation visée pour cette aide

  • Vision Centre-Ville (VCV) : 200 000 $;
  • Association des professionnels, industriels et commerçants d'Aylmer (APICA) : 100 000 $;
  • Association des gens d'affaires et professionnels du Vieux-Gatineau (AGAP) : 150 000 $
  • Association de commerçants Cartier-Gréber (ACCG) : 150 000 $
  • Regroupement des gens d'affaires de la Basse-Lièvre (RGABL) : 100 000 $.

Source: Ville de Gatineau

La Ville reconnaît le rôle joué par les associations d'affaires en appui au développement et à l'animation de leurs secteurs commerciaux, a déclaré le président du comité exécutif, Cédric Tessier, dans le même communiqué.

Quant à M. Pedneaud-Jobin, il s'est montré optimiste que les Gatinois seront au rendez-vous pour encourager les commerçants locaux dès que ceux-ci auront rouvert leurs portes au public.

« On pense que dès que l'offre va être là, la demande va être là. C'est pour ça qu'il faut être prêt », a-t-il conclu.

Avec des informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !