•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le masque obligatoire même au tennis et au golf

Un golfeur en action sur un terrain.

Le club de golf L'Albatros de SainteFoy a ouvert ses portes depuis déjà plus d'une semaine.

Photo : Radio-Canada / Hugo Pothier

Premiers sports déconfinés, il y a un an, en raison du faible risque de transmission associé à leur pratique, le golf et le tennis n'échappent pas, ce printemps, à la nouvelle réglementation concernant le port du masque obligatoire.

Le gouvernement a annoncé mardi que le masque est désormais obligatoire lors de toute activité extérieure entre deux personnes de différentes bulles familiales. Aucune exception n’a été faite à ce nouveau règlement, outre lorsqu'il s'agit de personnes assises à plus de deux mètres de distance.

Aux Loisirs Maria-Goretti, à Charlesbourg, où les terrains de tennis extérieurs sont ouverts depuis samedi, la coordonnatrice Laurence Rooney ne cachait pas sa déception face à l’annonce du jour. La réalité du tennis, rappelle-t-elle, diffère de la plupart des sports.

Depuis l’ouverture, les gens avaient le choix de jouer en double avec le masque ou en simple sans masque. Ça fonctionnait bien. En simple, on ne s'approche même pas de notre adversaire en jouant au tennis.

Comme déjà 75 % des cartes de membres pour la saison de tennis ont déjà été vendues, la coordonnatrice ne s’inquiète toutefois pas pour la pérennité de l'organisme à but non lucratif.

À court terme, ça va peut-être freiner les ardeurs de certains, mais jusqu’à maintenant, nos terrains étaient pleins à 100 %. Nos membres sont des passionnés de tennis, on pense qu’ils vont s’adapter.

Les golfeurs compréhensifs

Au club de golf L’Albatros, à Sainte-Foy, le président Guy Robichaud avouait aussi avoir été un peu surpris de l’annonce. Mais elle vient à tout le moins dissiper une certaine confusion autour du port du masque chez les golfeurs qui régnait depuis jeudi dernier.

Le gouvernement essaie par tous les moyens de contrôler la pandémie. Dehors, ce n’est pas la période la plus chaude de l’année, donc les gens sont assez compréhensifs relativise-t-il.

Le nouveau règlement commençait à peine à être appliqué, mardi, mais le président du club ne s'inquiétait pas, lui non plus pas, de perdre des clients dans les prochaines semaines.

Ce n’est pas la rétroaction qu’on a eue- jusqu’à maintenant. Les gens veulent tellement sortir, alors ils font avec le masque. Les divertissements ne sont pas très nombreux ces temps-ci.

Avec les informations de Jean-Philippe Martin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !