•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les enjeux de transparence d'AcadieNor rattrapent les candidats à la mairie de Caraquet

Des documents de la municipalité de Caraquet

Des documents de la Municipalité de Caraquet

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les trois candidats à la mairie de Caraquet mettent à l'avant-scène l'importance de faire preuve de transparence.

Ils en parlent déjà beaucoup. Mais, que signifie réellement la transparence, au-delà du slogan?

Fonds publics et cadeaux

Au cours des dernières années, Caraquet a été confrontée à cet enjeu, quand Radio-Canada a révélé que la Municipalité utilisait des fonds publics pour acheter des cadeaux au nom du développement économique.

AcadieNor

AcadieNor est un organisme de développement économique de la municipalité de Caraquet

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

En 2018, on apprenait qu'AcadieNor, un organisme de développement économique de la Ville de Caraquet, a dépensé des milliers de dollars pour acheter du vin, des fruits de mer, ou d’autres petites gâteries pour séduire des fonctionnaires et des entrepreneurs.

Tout cela était fait en secret, sans rendre de comptes à la population. La Ville de Caraquet s'est même rendue devant les tribunaux pour tenter de garder secrètes ces informations.

La Ville et le maire de Caraquet, Kevin Haché, sont toujours restés discrets à ce sujet. La Municipalité indiquait qu’elle ne savait pas qu'AcadieNor était un organisme sous son emprise.

Un ancien président comme candidat à la mairie

Un candidat à la mairie, Gilles Lanteigne, était le président d’AcadieNor quand ces informations ont été rendues publiques. C’est lui qui est allé au front pour défendre l’approche de l’organisme.

Gilles Lanteigne

Gilles Lanteigne

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Bien que ces dépenses puissent déranger, assurait-il, donner de tels cadeaux fait partie des coutumes pour attirer des projets.

Il y a un autre élément que je veux amener avec la transparence dans la communauté et c’est : où va l’argent? dit-il aujourd'hui.

Il propose maintenant qu'AcadieNor fasse l’exercice de défendre son bilan devant le conseil municipal.

Je ne suis plus à la barre d’AcadieNor, mais chose certaine, si j'entre à la mairie, cet organisme-là, qui est au service de la communauté, va devoir avoir des redditions de comptes à la communauté d’affaires et à l’Hôtel de ville, affirme-t-il.

[La reddition de compte], c'est un peu le manquement qu'il y a eu dans le temps.

Une citation de :Gilles Langeigne, ancien président d'AcadieNor et candidat à la mairie

Des pratiques qui appartiennent au passé, selon certains

Le maire sortant, Kevin Haché, se représente. Il assure maintenant que la Ville a fait ses devoirs. Selon lui, la culture d’AcadieNor a changé et n’œuvre plus en secret.

Kevin Haché

Kevin Haché

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Je suis convaincu que ça a été changé, maintenant on a tout l’accès à l’information, mentionne-t-il. Si vous avez des questions, ne vous gênez pas. On va faire les demandes.

Il considère que c’est suffisant.

Ce l’est déjà transparent, affirme-t-il. N’importe qui qui peut vouloir utiliser la loi sur l’accès à l’information peut avoir l’information, dit-il. Autre que ça, je ne sais pas ce qu’on pourrait faire pour rendre plus d’informations.

Le troisième candidat à la mairie, Bernard Thériault, estime que le dossier d’AcadieNor appartient au passé et n'a pas beaucoup envie d'y revenir.

Moi, je prendrais les choses là où elles sont et je les ferais avancer dans la bonne direction, lance-t-il.

Ma priorité n’est pas d’aller au conseil de ville pour faire une chasse aux sorcières.

Une citation de :Bernard Thériault, ancien ministre libéral et candidat à la mairie de Caraquet
Bernard Thériault

Bernard Thériault

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Cet ex-ministre libéral provincial croit tout de même que la ville doit faire l’effort d’informer la population de ce qui se passe dans ses organismes.

Les gens doivent être informés de ce que fait AcadieNor, répète-t-il. De ses actions, et de son lien avec l’Hôtel de ville, puisque c’est une entité entièrement contrôlée par l’hôtel de ville.

AcadieNor n’est pas le seul organisme qui reçoit des sommes considérables de la Ville de Caraquet.

Le Centre culturel, le centre naval, à Bas-Caraquet et même le Festival acadien on tous profité ces dernières années des deniers publics.

Avec les informations d'Alix Villeneuve et René Landry

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !