•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Évitez les urgences pour des problèmes mineurs, demandent les CIUSSS de Montréal

L’urgence de l’Hôpital Santa Cabrini, à Montréal.

En raison du débordement des urgences comme celle de l'Hôpital Santa Cabrini à Montréal, on demande aux gens de se rendre plutôt dans les cliniques pour des problèmes mineurs.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Les cinq CIUSSS de Montréal demandent à la population de privilégier les cliniques médicales et les cliniques de dépistage de la COVID-19 plutôt que de se rendre aux urgences des hôpitaux, qui débordent depuis quelques semaines.

Dans un geste préventif, tous les établissements de santé de Montréal ont demandé dans un communiqué commun, diffusé en fin de journée, mardi, d’éviter les urgences de Montréal pour des problèmes de santé mineurs.

Alors que plusieurs salles d’urgence montréalaises présentent des taux d’occupation élevés, les établissements de santé montréalais souhaitent aviser la population que plusieurs cliniques médicales montréalaises offrent actuellement des plages horaires pour du sans rendez-vous médical, écrit-on.

Il faut dire que, depuis une semaine, le taux d'occupation moyen des civières dans les urgences de Montréal dépasse les 100 % presque tous les jours.

À 15 h 30 mardi, le taux moyen atteignait 118 %. L’Hôpital Maisonneuve-Rosemont était le plus achalandé, à 163 % de sa capacité, suivi des hôpitaux de Verdun (146 %), du Lakeshore (145 %), Santa Cabrini (139 %) et du Sacré-Coeur (137 %) notamment.

Dans le dernier mois, l’occupation des civières dans les urgences de Montréal a été 40 % plus élevée que pour la période correspondante l’an dernier, selon les données du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). On compte un total de 570 civières dans l’ensemble des hôpitaux de Montréal.

Toute personne présentant des problèmes de santé mineurs peut visiter une clinique médicale ou encore communiquer avec son médecin de famille, rappellent les établissements.

On suggère également de privilégier les cliniques de dépistage si les personnes présentent des symptômes d’allure grippale, de gastro-entérite ou s’apparentant à la COVID-19.

De tels avertissements sont plus fréquents l’hiver, lors des saisons grippales.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !