•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4000 doses de vaccins ont été inoculées à des non résidents de Windsor-Essex

Une fiole contenant des doses du vaccin d'AstraZeneca.

Le vaccin d'AstraZeneca est l'un des quatre vaccins homologués par Santé Canada jusqu'à présent.

Photo : afp via getty images / FRED TANNEAU

Radio-Canada

Une part importante des doses de vaccin COVID-19 arrivées à Windsor-Essex dans le cadre d'un projet pilote en pharmacie — environ 16 % — ont été administrées à des non-résidents du comté, selon la santé publique.

Sur les quelque 25 000 doses de vaccin AstraZeneca-Oxford, environ 4000 ont été inoculées à des personnes ne vivant pas dans la région du sud-ouest de l'Ontario, a déclaré mardi Theresa Marentette, directrice générale du bureau de santé du comté de Windsor-Essex.

Windsor-Essex faisait partie des trois régions retenues pour recevoir un approvisionnement en vaccins contre la COVID-19 dans le cadre d'un projet pilote annoncé il y a environ un mois et qui s'est depuis étendu à d'autres régions.

Cinquante-sept pharmacies locales ont reçu un approvisionnement en vaccins et les personnes de 55 ans et plus sont admissibles.

La province n'a pas exigé que les personnes recevant les vaccins vivent dans la même région que la pharmacie, ce qui a suscité des inquiétudes quant au nombre de vaccins qui seraient administrés aux résidents par rapport aux non-résidents.

Selon Mme Marentette, certains vaccins ont également été administrés à des non-résidents dans le cadre des cliniques d'immunisation de masse du bureau de santé, qui sont ouvertes aux personnes de 60 ans et plus, ou de 50 ans et plus dans certains codes postaux.

Il y a parfois eu des gens de l'extérieur de Windsor ou du comté d'Essex. Je ne connais pas les chiffres exacts. Mais c'était essentiellement à un moment où il y avait une divergence ou un changement dans les critères d'âge, a-t-elle déclaré lors d'une séance d'information quotidienne du bureau de santé mardi.

Le déploiement du vaccin à Windsor-Essex a été mis en place à partir de décembre en raison du statut de point chaud de la région. Les taux de vaccination y restent d’ailleurs bien supérieurs à la moyenne provinciale. 

Le site web du bureau de santé indique que 24 % des résidents ont reçu une ou plusieurs doses, contre environ 15 % dans l'ensemble de la province, selon Santé Canada.

En date de mardi, 119 024 doses avaient été administrées aux résidents.

Lorsqu'on lui demande si elle pense que la vaccination des non-résidents a eu un impact sur le nombre de personnes qui ont pu se faire vacciner localement, Mme Marentette fait remarquer que la stratégie de vaccination est provinciale.

Nous sommes également conscients que des personnes de Windsor et du comté d'Essex se sont, elles aussi, fait vacciner en dehors de notre région. Je pense donc que, vous savez, cela se passe dans les deux sens.

D'après les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !