•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ensemble de Chaudière-Appalaches bascule en rouge foncé

Une vue du fleuve Saint-Laurent, avec des silos de ferme en avant-plan et les montagnes de Charlevoix en arrière-plan.

Toute la région de Chaudière-Appalaches fera l'objet de mesures d'urgence pour lutter contre la pandémie de COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Le gouvernement Legault annonce que toute la région de Chaudière-Appalaches fera l'objet de mesures d'urgence à compter de mercredi 20 h, et ce, jusqu'au 25 avril.

La situation est grave en Chaudière-Appalaches et le problème n'est pas seulement à Lévis et en Beauce, a fait savoir le premier ministre François Legault lors d'un point de presse mardi.

Pour le moment, seulement Lévis, la Beauce et Bellechasse étaient en rouge foncé. S'ajoutent maintenant, les MRC de Montmagny, de L'Islet, de Lotbinière et des Appalaches.

Comme c'est déjà le cas dans les autres MRC de Chaudière-Appalaches, dans la grande région de Québec et en Outaouais, le couvre-feu sera établi à 20 h dans ces nouvelles régions à compter de mercredi.

Les écoles et les commerces non essentiels resteront fermés à partir de jeudi.

Pas de surprise

Même si ce changement de palier d'alerte survient sans préavis, les nouvelles mesures sanitaires ne causent pas le désarroi pour les élus de la région.

Déchirer ma chemise, ça ne changerait rien. Si c'est vraiment le dernier droit, je pense que nos gens vont collaborer et suivre les consignes de la santé publique, a réagi la préfète de la MRC de Montmagny, Jocelyne Caron.

Où j'ai la plus grande désolation, c'est pour nos commerces et nos enfants, avec les écoles qui sont fermées. Ça, c'est vraiment triste.

Une citation de :Jocelyne Caron, préfète de la MRC de Montmagny

Le maire de Saint-Apollinaire, dans Lotbinière, croit également qu'il faut utiliser les grands moyens pour contrer cette troisième vague.

On s'y attendait. Ça se propage comme une traînée de poudre. Ça ne nous surprend pas, affirme le maire Bernard Ouellet.

À proximité du Bas-Saint-Laurent, la MRC de L'Islet envisageait aussi devoir imposer de nouvelles mesures sanitaires.

On savait que ça allait venir. On est encadré de tous les bords. Le Bas-Saint-Laurent, ça ne se passe pas bien non plus, relate le préfet René Laverdière.

149 nouveaux cas ont été confirmés en Chaudière-Appalaches au cours des dernières 24 heures. La région compte 25 hospitalisations, dont 7 aux soins intensifs.

Le bilan des décès augmente de 2 pour un total de 295 depuis le début de la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !