•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CHU de Québec forcé de délester de 20 à 35 % de ses activités

Des personnes avec un masque font la file.

Deux personnes masquées attendent en file pour un test de dépistage de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

Dès cette semaine, une centaine de patients auront la mauvaise nouvelle d’apprendre que leur chirurgie prévue dans un des hôpitaux de la capitale est reportée. Le CHU de Québec annonce un important délestage pour faire davantage de place aux patients atteints de la COVID-19.

Les hospitalisations augmentent très vite depuis deux semaines et il y a une accélération particulière dans les deux à trois derniers jours, confirme le Dr Stéphane Bergeron, directeur des services professionnels au CHU de Québec. Mardi après-midi, 63 patients étaient hospitalisés dans les établissements du CHU de Québec, dont 14 aux soins intensifs et 7 en évaluation à l’urgence.

Mercredi, de nouvelles unités pour traiter les patients atteints de la COVID seront ouvertes à l’Hôtel-Dieu de Québec et à l’Hôpital Saint-François d’Assise.

Ce n’est pas tant l’espace ni les lits qui manquent, mais plutôt le personnel. Plus d’une soixantaine d’intervenants ont contracté la COVID-19 et 76 personnes sont en isolement préventif. On doit soigner beaucoup plus de gens qu'avant et on est moins nombreux à être capables de le faire.

Dr Stéphane Bergeron, directeur des services professionnels au CHU de Québec

Le Dr Stéphane Bergeron, directeur des services professionnels au CHU de Québec

Photo : Radio-Canada

Cette situation-là, elle nous attriste. On la trouve épouvantable et elle nous écœure, mais on n'a pas vraiment le choix. On en est rendus là.

Une citation de :Dr Stéphane Bergeron, directeur des services professionnels au CHU de Québec

Plusieurs centaines de rendez-vous et de suivis médicaux devront également être reportés. Le CHU de Québec a mis sur pied une ligne d’urgence, le 418 649-5654, pour les patients dont l’état de santé viendrait à se détériorer dans les prochains jours.

Certains secteurs d’activité ne sont pas touchés par le délestage, dont la cancérologie, l’oncologie, la pédiatrie et l’obstétrique.

La région la plus touchée

Après une journée à la baisse, les nouveaux cas de COVID-19 dans la Capitale-Nationale sont de nouveau en hausse avec 341 dans les dernières 24 heures. Avec plus de 400 cas actifs par 100 000 habitants, c’est la région où le virus circule le plus dans la province.

La santé publique signale aussi que six personnes de plus sont mortes de la COVID-19, soit la moitié de l’ensemble des nouveaux décès rapportés au Québec.

La région de Chaudière-Appalaches enregistre quant à elle une baisse des nouvelles infections pour une deuxième journée consécutive, soit 149 dans le bilan publié mardi matin. Avec 346 cas actifs par 100 000 habitants, c'est la deuxième région la plus touchée du Québec.

À l’échelle du Québec, la santé publique recense 1490 nouveaux cas. Les hospitalisations sont en hausse de 13, pour un total de 643, dont 150 personnes aux soins intensifs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !