•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La nécessité d’un recomptage dans Saint-Jean-Est-Quidi Vidi remise en question

Le juge Donald Burrage en Cour suprême de Terre-Neuve-et-Labrador.

Le juge Donald Burrage devra décider si un recomptage aura lieu dans la circonscription où s'est présentée la cheffe du NPD, Alison Coffin.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Les avocats d'Élections Terre-Neuve-et-Labrador et des partis politiques ne se sont pas entendus sur la tenue d’un dépouillement judiciaire dans Saint-Jean-Est-Quidi Vidi, mardi, en Cour suprême provinciale.

La cheffe du NPD, Alison Coffin, a demandé le dépouillement judiciaire et allègue, entre autres, que des bulletins auraient été rejetés par erreur et que de nombreux électeurs auraient été inscrits pour voter sans d'abord prouver leur identité.

Les avocats du libéral John Abbott, qui a remporté la circonscription par seulement 53 voix, et du directeur général des élections remettent en question ces allégations et soutiennent qu’il n’y a pas suffisamment de preuves pour nécessiter un recomptage.

Vaste quantité de désinformation

Avec cette vaste quantité de désinformation qui circule [...] il sera nécessaire de déterminer si un recomptage judiciaire est bel et bien nécessaire, affirme Andrew Fitzgerald, qui représente le directeur général des élections, Bruce Chaulk, et la directrice du scrutin, Sherry Morrissey.

L’avocat qui représente John Abbott, nommé ministre des Enfants, des Aînés et du Développement social la semaine dernière, affirme également qu’il faut vérifier les allégations de la demande du NPD avant d’aller de l’avant avec un recomptage.

On pourrait recompter les bulletins de vote une centaine de fois et toujours avoir le même résultat, affirme John Samms. Il faut vérifier les preuves pour que la Cour puisse arriver à une conclusion juste.

Le juge Donald Burrage n'a pas tranché mardi, et il entendra les arguments des partis le 10 mai, à 10 h.

Le NPD a déposé une demande séparée, lundi, pour faire invalider les élections dans les 40 circonscriptions. Le parti prétend avoir observé, au total, 29 irrégularités durant la campagne.

Le directeur général des élections refuse d’accorder d’entrevue alors que ces affaires sont devant les tribunaux.

Consultez toutes nos nouvelles électorales.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !