•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Secondaire à temps plein : le ministre Cardy « vraiment heureux » du report

Dominic Cardy, ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance, lors d'une entrevue par vidéo le 3 décembre 2020.

Dominic Cardy, ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance, n'a pas caché dans les médias sociaux son agacement quant au retour à temps plein des élèves du secondaire.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le ministre de l’Éducation du Nouveau-Brunswick Dominic Cardy se dit « soulagé » et « vraiment heureux » de la décision de remettre à plus tard le retour à temps plein des élèves du secondaire

La décision a été annoncée samedi lors d’une conférence de presse de la ministre de la Santé Dorothy Shepherd et de la médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick Jennifer Russell. M. Cardy n’y a pas participé.

La semaine dernière, alors que la santé publique disait être encore convaincue de pouvoir assurer un retour à temps plein des élèves de manière sécuritaire, le ministre de l’Éducation a suggéré à un internaute sur Twitter de faire part de ses préoccupations à la santé publique, car lui-même l’a fait.

Samedi, dans une autre publication, il s’est dit soulagé de la décision de remettre le retour de l’école à temps plein. Cette décision a été prise par le comité multipartite du cabinet sur la COVID-19 après une recommandation de la santé publique.

Après avoir refusé plusieurs demandes d'entrevue depuis la semaine dernière, le ministre est sorti de son mutisme mercredi. Il a indiqué, au micro de l’émission La Matinale, être vraiment heureux du report.

La stabilité est quelque chose que nous ne pouvons pas ignorer, l’impact positif d’avoir une période de calme alors que nous sommes en train de survivre à l’orage de la COVID.

Une citation de :Dominic Cardy, ministre de l'Éducation et de la Petite enfance du Nouveau-Brunswick

Questionné sur son appui aux décisions de la santé publique et du comité multipartite du cabinet sur la COVID-19, Dominic Cardy a insisté sur le fait qu'il se rallie aux décisions.

Je ne suis pas un dictateur et aucun membre du cabinet ne peut juste dire ce qu’ils veulent voir arriver dans leur ministère. On doit s’assurer de l’appui du cabinet et des autres chefs de parti sur les décisions du comité sur la COVID. Pour moi, c’est toujours [de suivre] les recommandations de la santé publique et on avait une recommandation que oui, ils étaient assez confiants que c’était possible d’avoir un retour sécuritaire à temps plein.

Le ministre s’excuse

Malgré tout, M. Cardy s’est excusé auprès des parents et du personnel scolaire pour le court délai de l’annonce de samedi, alors que le retour à l’école était prévu lundi.

J’ai besoin d’exprimer mes excuses à toutes les équipes scolaires, les enseignants, les aides-enseignants, les chauffeurs d’autobus, tout le monde dans le système, incluant les élèves et leurs familles parce qu’avoir un changement annoncé 48 heures avant que ce soit implanté, c’est vraiment difficile., concède le ministre.

Cependant, le ministre ne s’engage pas à conserver le statu quo dans les écoles jusqu’à la fin de l’année scolaire. Il indique que cette décision sera prise ultimement par le cabinet, mais qu’il comprend l’importance de la stabilité dans le système scolaire.

J’espère qu’on va pouvoir prendre bientôt une décision finale sur le reste de l’année scolaire basée sur l’évidence et les faits et j’espère, avec la recommandation de la santé publique.

Avec les informations de l'émission La Matinale d'ICI Acadie

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !