•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Corps titan : la résilience d’une cycliste frappée par un poids lourd

Photo en noir et blanc d'une femme qui regarde devant elle d'un air impassible. Son visage est  légèrement asymétrique.

L'actrice et autrice Audrey Talbot.

Photo : Eva-Maude TC

Radio-Canada

L’actrice et autrice Audrey Talbot raconte sa renaissance à la suite d’un violent accident à vélo dans la pièce Corps titan (titre de survie).

Le 28 mai 2013 au matin, un poids lourd frappe Audrey Talbot alors qu’elle se rend à vélo chez une amie. La comédienne survit à l’accident, mais doit passer presque une année à l’hôpital, puis plusieurs années en rééducation.

Je me suis aperçue que je ne serais plus jamais la même. Je m’accrochais au fait de traverser toutes ces étapes pour reprendre la vie où je l’avais laissée [avant mon accident]. Pour me rendre compte que ce ne sera pas possible.

Une citation de :Audrey Talbot, en entrevue à Catherine Richer au 15-18

En présentant son histoire sur scène, l’actrice réalise une double réappropriation : celle de son métier, mais aussi celle de son accident. Car la comédienne ne se souvient d’à peu près rien de la journée de son accident ni de l’année qui a suivi.

Pour revenir sur la matinée du 28 mai 2013, Audrey Talbot est allée à la rencontre des personnes qui sont intervenues sur les lieux de l’accident. Je me disais qu’ils ne devaient pas se rappeler mon cas. Mais tous ceux que j’ai rencontrés se souvenaient non seulement de ce matin-là, mais des moindres détails, explique-t-elle.

Malgré la pandémie, l’actrice espère pouvoir présenter son œuvre devant public dès la semaine prochaine. La pièce doit être présentée à partir du 20 avril au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, à Montréal. Initialement prévues à 18 h, les représentations ont été devancées à 16 h et pourraient également avoir lieu le matin.

Avec les informations de Catherine Richer du 15-18

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !