•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un conseiller municipal se lance dans la course à la mairie de La Tuque

Luc Martel assis devant un micro.

Le conseiller municipal de La Tuque Luc Martel, lors d'une séance à l'hôtel de ville (Archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le conseiller municipal de La Tuque Luc Martel a fait connaître lundi son intention de briguer la mairie de cette Ville lors des élections municipales en novembre prochain.

Je crois fermement avoir le leadership nécessaire pour faire avancer les dossiers de la municipalité, écrit-il dans le communiqué annonçant sa candidature.

Luc Martel croit que ses 15 ans d’expérience dans le domaine municipal seront un atout. Il affirme aussi avoir de bonnes relations avec des gens dans les gouvernements provincial et fédéral. Il assure que sa première priorité sera d'être à l'écoute des citoyens, des employés, des gens d'affaires, des organismes et des investisseurs.

Le conseiller du district #3 Jacques-Buteux / Terrasse Saint-Maurice / Domaine Morency considère aussi primordial de travailler avec la communauté atikamekw. Il ne faut pas passer sous le silence le fait que la grande Ville de La Tuque est située sur le territoire de la nation atikamekw Nehirowisiw appelé Nitaskinan, souligne-t-il.

Le conseiller municipal a été écarté en octobre des séances de travail du comité exécutif de la Ville. Le maire Pierre-David Tremblay et trois conseillers ont voté en faveur de son exclusion.

Luc Martel considère que la motion qui a mené à son exclusion est d’abord et avant tout attribuable à Pierre-David Tremblay et qu’elle serait due à une fuite médiatique que lui aurait reprochée le maire, sans donner de preuves.

D’autres candidats à la mairie de La Tuque?

Pour l’instant, aucun autre candidat à la mairie de La Tuque ne s’est officiellement manifesté.

Le maire actuel, Pierre-David Tremblay, ne s’est toujours pas prononcé quant à son avenir politique. 

Le Directeur des élections du Québec ainsi que le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation jugent qu’il n’est pas admissible à se présenter à la mairie de La Tuque, étant donné que son adresse domiciliaire est située à La Bostonnais.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !