•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations à Cap-de-la-Madeleine : des résidents à bout de souffle

Sous-sol recouvert de gravier et de boue.

Le sous-sol d'une résidence de Cap-de-la-Madeleine a dû être complètement défait.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada

"On voit pas le bout de la situation." Ces mots de désarroi sont ceux d'Andréanne Deslauriers, résidente de la rue Beauchemin du secteur Cap-de-la-Madeleine. Depuis le mois de décembre, comme d’autres résidents de son quartier, elle est aux prises avec des problèmes d’inondation dans son sous-sol et la situation se détériore.

Avec les pluies diluviennes des dernières semaines, le niveau de l’eau a monté de plusieurs centimètres. Le propriétaire de la maison qu’elle loue, n’a pas eu d’autre choix que de défaire la dalle de béton. Il a aussi arraché une partie des murs pour éviter que les moisissures ne s’y installent. Le sous-sol est maintenant inutilisable.

Plancher d'un sous-sol en gravier et en boue recouvert d'eau.

Le sous-sol est maintenant recouvert de gravier et de boue.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Ces inondations sont la conséquence de travaux d’infrastructures souterraines que la ville a effectués l’automne dernier.

Andréanne Deslauriers, la locataire de la maison, a raconté à Radio-Canada qu’elle se retrouve maintenant dans un appartement dont l’espace a été réduit de moitié. La conseillère municipale du district de la Madeleine Sabrina Roy s’est impliquée dans le dossier. Les résidents touchés demandent maintenant au maire de venir lui-même constater l’ampleur des dégâts. Ce à quoi le cabinet du maire a répondu par voie de courriel: Nous sommes déjà en communication avec les propriétaires touchés et nos équipes répondent à toutes leurs questions. C'est un dossier qui se règle par l'intervention de nos équipes villes.

Pour Mme Deslauriers, sa visite aurait donné un peu plus d’espoir aux résidents : Ce serait une bonne chose de se sentir épaulée dans la situation. La semaine dernière juste avoir la visite de madame Roy, ça avait été un soulagement. C’était une bouffée d’air frais. Mais malheureusement, la réponse nous a découragés un petit peu plus. Donc, ça ferait du bien d’avoir encore une petite bouffée d’air frais et un peu d’espoir au bout. On ne voit pas le bout de la situation. Les travaux avaient un début, avaient une fin. Mais là, on ne sait pas c’est quand la fin de ça.

Terminer les travaux rapidement

La conseillère du district de la Madeleine, Sabrina Roy, révélait que des pourparlers étaient en cours avec l’entrepreneur pour devancer l’échéancier des travaux sur la rue : En finissant la rue, en posant des puisards, ça va régler les problèmes d’eau de surface, mais ça ne règlera pas le problème d’eau souterraine. Faut que les gens fassent affaire avec des contracteurs spécialisés en la matière.

La plupart des propriétaires ont déjà signé une entente de principe avec la ville de Trois-Rivières qui va défrayer une partie des coûts, afin d’installer un drain français ainsi qu’une pompe, ce qui permettrait de régler le problème de façon plus permanente.

Avec les informations de Pascale Langlois 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !