•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : un record de 121 hospitalisations aux soins intensifs en C.-B.

Les personnes âgées de 50  à 55 ans pourront s'inscrire pour recevoir leur vaccin dès mercredi, selon le nouveau calendrier de la province.

Un parc du centre-ville de Vancouver.

Les autorités sanitaires de la C.-B. encouragent les Britanno-Colombiens à profiter de l'extérieur, mais en petit comité.

Photo : Radio-Canada / Noémie Moukanda

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry, reconnaît que la province est en pleine 3e vague de la pandémie. La province annonce 3289 contaminations depuis vendredi et déplore 18 décès supplémentaires.

Lundi, la province compte 9937 infections actives au nouveau coronavirus. Parmi les personnes touchées, 368 sont hospitalisées, dont 121 aux soins intensifs. Le ministre de la Santé, Adrian Dix, ne parle pas d'engorgement des départements de soins intensifs de toute la province. Par contre, il a admis que la situation se complique quelque peu dans la grande région de Vancouver.

Il a précisé que les taux d'occupation élevés commencent à avoir une incidence sur la capacité chirurgicale des hôpitaux de la régie de la santé Vancouver Coastal.

Par ailleurs, la santé publique garde sous sa loupe 15 900 personnes parce qu'elles ont été exposées au virus.

Adrian Dix et Bonnie Henry.

Après l'avoir dit à demi-mot, les autorités de la santé de la Colombie-Britannique parlent bel et bien de troisième vague de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / MIKE MCARTHURCBC

Les centres de soins de longue durée sont toucées par deux nouvelles éclosions.

Depuis le début de la pandémie, 1513 personnes sont décédées de la maladie sur 112 829 cas confirmés. Selon les autorités, la plupart des décès récents impliquent des personnes âgées entre 60 et 79 ans.

En outre, la Dre Henry considère qu'environ la moitié des nouveaux cas dans la province sont désormais dus à un des variants, en particulier celui identifié pour la première fois au Royaume-Uni (B1117). Toutefois, un problème dans la collecte des données l'empêche de fournir des chiffres précis.

Sortez, mais restez près de chez vous!

La médecin hygiéniste en chef a évoqué la santé mentale des Britanno-Colombiens en rappelant l'importance de prendre l'air. Cependant, elle a exhorté tout le monde à rester dans son voisinage et à ne se rassembler qu'avec un petit nombre de personnes et à l'extérieur.

La Dre Bonnie Henry est aussi revenue sur la nouvelle ordonnance annoncée la semaine dernière et qui entre en vigueur lundi soir. Cet ordre permet à WorkSafeBC et à la santé publique de fermer les lieux de travail où des transmissions du SRAS-CoV-2 sont observées. D'ailleurs, une liste des entreprises fermées sera publiée sur les différents sites Internet des autorités sanitaires.

Si une entreprise est à l'origine de la transmission, nous devons prendre des mesures.

Une citation de :Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la C.-B.
Des gens sur une place publique.

Les autorités de la santé enjoignent aux Britanno-Colombiens de se réunir à l'extérieur pour éviter la transmission de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

La campagne de vaccination avance

Environ un quart des Britanno-Colombiens admissibles à la vaccination ont reçu au moins une dose d'un des trois vaccins disponibles. Jusqu'à présent, plus de 1,112 million de doses de vaccin COVID-19 ont été administrées. Le ministre Dix a fait remarquer que la province a la capacité de vacciner beaucoup plus de gens au quotidien qu'elle ne le fait actuellement, mais que la livraison de doses ne suit pas la cadence.

Si nous pouvons obtenir plus de vaccins, nous serions ravis de les avoir. (...) Nous espérons que d'autres vaccins arriveront.

Une citation de :Adrian Dix, ministre de la Santé de la C.-B.

Les personnes âgées de 40 ans et plus peuvent dorénavant s'inscrire pour recevoir leur vaccin :

  • Lundi 12 avril : né en 1966 ou avant (55 ans et plus)
  • Mercredi 14 avril : né en 1971 ou avant (50 ans et plus)
  • Vendredi 16 avril : né en 1976 ou avant (45 ans et plus)
  • Lundi 19 avril : né en 1981 ou avant (40 ans et plus)

Les autorités ont précisé que l'inscription diffère de la prise de rendez-vous pour se faire vacciner. Une fois inscrites, les personnes reçoivent un code de confirmation, suivi d'un courriel, d'un SMS ou d'un appel leur téléphone cellulaire indiquant quand ils peuvent utiliser ce code pour prendre rendez-vous.

Patience, votre tour viendra!

La Dre Henry a fait appel à la patience de tout un chacun. Elle a assuré que tous ceux qui désirent être immunisés le seront. Elle a justifié sa stratégie de vaccination de tous les adultes admissibles de Whistler, Prince Rupert et Terrace, car ce sont là des foyers de transmission importants.

Une infirmière prépare une seringue avec le vaccin.

Une clinique de vaccination contre la COVID-19 est ouverte à l'Hôpital général de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms (CBC)

Les premiers intervenants et les enseignants des régions les plus à risque de la province, dont la plupart se trouvent dans la région de la régie de la santé Fraser, ont également été vaccinés. La Dre Bonnie Henry demande aux travailleurs à risque dans ces corps de métier qui n'ont toujours pas été immunisés d'attendre patiemment leur tour.

Nous ne pouvons pas aller vers tout le monde à la fois. Comme pour notre programme basé sur l'âge, tout le monde ne l'obtiendra pas en même temps, mais tout le monde aura son tour.

Une citation de :Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la C.-B.

La semaine dernière, le chef des pompiers de Surrey s'inquiétait pour la sécurité publique si le nombre de pompiers infectés continuait d'augmenter.

La conférence de presse des autorités sanitaires a suivi le discours du Trône du gouvernement de John Horgan. Un discours qui a établi les prochaines étapes de la province pour atténuer la propagation du COVID-19 tout en gardant l’économie provinciale à flot.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !