•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tourisme : 40 000 postes à pourvoir avant l'été au Québec

Des touristes dans le Petit Champlain à Québec.

Même en pandémie, le Petit Champlain, à Québec, a attiré de nombreux touristes l'été dernier.

Photo : Radio-Canada

Sauveteurs, guides, préposés à l’entretien, serveurs, cuisiniers... Tandis que l’industrie touristique québécoise se prépare à une seconde saison estivale marquée par la pandémie, une vaste campagne de recrutement est lancée afin de pourvoir quelque 40 000 postes vacants.

L’été 2020 a été marqué par l’absence des touristes étrangers au Québec. Un scénario semblable se dessine en 2021, alors que les entreprises touristiques s’attendent à accueillir à nouveau une clientèle majoritairement québécoise.

Un important défi de recrutement se présente à elle. Le nombre d’emplois à pourvoir cette année a doublé par rapport à l’été 2019. Les besoins sont particulièrement criants à Montréal, à Québec et dans les régions en bordure du fleuve Saint-Laurent.

Avec la COVID-19, les besoins en main-d’œuvre de l’industrie touristique ont été accentués, fait savoir le président-directeur général de l’Alliance de l’industrie touristique du Québec, Martin Soucy, par voie de communiqué.

En 2019, alors que le Québec était pratiquement au niveau du plein emploi, nous avions déjà des besoins de main-d’œuvre dans les professions en déséquilibre.

Dans l’espoir de faciliter les embauches, l’organisme lance la plateforme monemploientourisme.com, un site Internet où la majorité des postes en tourisme seront affichés.

Ce sera donc l’outil pour les gens qui cherchent un emploi ou qui ont le désir de revenir travailler dans notre industrie stimulante, ajoute Martin Soucy.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !