•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections municipales : vers le vote par correspondance des Gatinois de plus de 70 ans

Des personnes vêtues de combinaisons intégrales, de masques, de visière et de lunettes de protection regardent une personne mettre son bulletin de vote dans l'urne.

Les élections municipales auront lieu le 7 novembre 2021 (archives).

Photo : afp via getty images / LLUIS GENE

Radio-Canada

La conseillère de Gatineau, Isabelle N. Miron, entend prendre les devants pour permettre aux électeurs de plus de 70 ans de voter par correspondance au scrutin municipal de novembre prochain.

Des mesures contenues dans une nouvelle loi adoptée par Québec pour faire face à la crise sanitaire doivent déjà être précisées par le directeur général des élections.

La réalité est qu’on voit que les vaccins ne seront pas suffisants pour enrayer complètement la peur chez certaines classes de citoyens, notamment les gens plus âgés, a dit l’élue municipale représentant le district de l’Orée-du-Parc, en entrevue, lundi.

Ça fait quand même un an qu'on leur martèle que leur vie est en danger s'ils sortent de chez eux, donc je pourrais comprendre qu'au moment du vote, ils soient un peu réticents à le faire, a-t-elle ajouté.

Isabelle N. Miron a l’intention de présenter un avis de résolution au conseil municipal de mardi pour faciliter le vote à distance des Gatinois de plus de 70 ans. L’initiative vise aussi à ajouter des journées de vote par anticipation, ainsi que des plages horaires pour aller voter au bureau de la greffière de la Ville de Gatineau, qui agit à titre de présidente des élections.

La conseillère aimerait que sa résolution, qui doit être mise au vote au conseil municipal suivant, soit adoptée à l’unanimité.

Il s'agit, en fait, de faciliter l'exercice citoyen, alors je ne vois pas comment on pourrait être contre ça, a-t-elle dit, se disant tout de même prête à prendre [son] bâton de pèlerin pour convaincre ses collègues.

Un attachement au vote sur place

Jocelyn Blondin, qui représente les citoyens du district Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau, voit d’un bon œil l’initiative de Mme N. Miron. Il souligne toutefois que certains électeurs âgés du quartier sont très attachés à leur habitude de se déplacer sur place pour se rendre aux urnes.

Dans cet ordre d’idées, l’élu insiste sur la nécessité, à ses yeux, que le vote par anticipation soit étalé sur plusieurs jours afin d'éviter les longues files en pleine pandémie.

On a plusieurs centres communautaires sur le territoire de la Ville de Gatineau. On peut tous les exploiter et faire plusieurs journées la semaine précédant le vote. Ce serait encore idéal, a-t-il soutenu.

De son côté, une porte-parole du bureau du Directeur général des élections du Québec (DGEQ) a rappelé que la situation de crise sanitaire est au cœur des changements qui ont été instigués par un projet de loi adopté à l’Assemblé nationale.

On va s’adapter au fur et à mesure. La pandémie évolue constamment. Le projet de loi est venu donner au DGEQ un pouvoir d'adaptation qui est un peu élargi, a dit Julie St-Arnaud Drolet.

Rassurer les aînés

Parmi les mesures qui doivent encore être précisées, la plus importante est celle d’élargir l'accès au vote par correspondance, généralement réservé aux propriétaires de chalet et aux personnes les plus vulnérables.

Il en reviendra aux villes de décider quels seront les groupes visés, mais on sait déjà qu’Isabelle N. Miron se concentre sur les personnes de plus de 70 ans.

Selon l’échéancier prévu, le DGEQ aura établi ces modalités à la mi-mai. Ce sera à peu près au même moment que devrait se tenir le vote sur la résolution de Isabelle N. Miron.

Chose certaine, la directrice générale de la Fondation pour les aînés de l’Outaouais, Liette Poitras, estime que la possibilité de voter par internet sécuriserait bien des gens.

Si vous n'adoptez pas des mesures sécuritaires, c'est sûr que des gens vont peut-être laisser leur droit [de vote]  tomber par peur de la pandémie, croit-elle.

Les élections municipales auront lieu le 7 novembre prochain.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !