•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Banff rejette un projet de tests rapides de la COVID-19

Un test de dépistage posé sur une table avec le résultat inscrit dessus.

Un test de dépistage rapide de la COVID-19.

Photo : Reuters / Edgar Su

Le conseil municipal de Banff a rejeté lundi la possibilité de mettre en place un projet pilote de tests rapides de la COVID-19 à 4 voix contre 3.

Selon la mairesse, Karen Sorensen, qui a voté contre, ce projet arrive quelques mois trop tard. « Nous n’avons pas le droit de forcer les gens à se faire tester, alors comment nous assurer que le stock sera utilisé », demande-t-elle.

Nous allons devoir solliciter pas mal de ressources, certainement engager du personnel supplémentaire, sans garantie d’avoir un retour sur investissement, explique-t-elle.

L’ensemble des conseillers municipaux étaient unanimes pour dire qu’il s’agit d’un bon projet, mais que les mesures doivent être concentrées sur la vaccination, pensent ceux qui ont voté contre.  

Le projet pilote

Le projet pilote a été proposé par un groupe d'entreprises de la région et le groupe Rapid Test and Trace Canada.

Une première phase aurait duré 90 jours.

Lors des deux premiers jours de cette phase, le but aurait été de tester le plus grand nombre des 8800 personnes concernées, soit les résidents de Banff et ceux qui y viennent pour travailler, notamment les employés de Parcs Canada.

Le but aurait ensuite été de tester quotidiennement entre 5 et 10 % des personnes restantes. Le projet était évalué à 7 millions de dollars. Banff aurait eu à fournir environ 360 000 $.

Sandy White, qui possède deux auberges à Banff et qui est cofondateur de Rapid Test and Trace Canada, est déçu de la décision du conseil municipal.

Le conseil municipal n'a manifestement aucune compréhension de la santé publique et a choisi de ne pas protéger sa population. Cela [le projet pilote] aurait été la meilleure façon de protéger les résidents de Banff, dit-il en ajoutant que cela démontre l'incapacité à gérer efficacement la pandémie.

Selon Sandy White, si d'autres pays comme Taïwan, la Corée du Sud, l'Australie ou la Nouvelle-Zélande ont répondu à la pandémie de façon plus efficace, le Canada pourrait se rattraper en utilisant ces tests de façon massive et systématique.

Nous pouvons éradiquer la COVID-19 au sein de la communauté.

Une citation de :Sandy White, cofondateur de Rapid Test and Trace Canada

Il rappelle que, comme on ne connaît pas encore l’efficacité de certains vaccins sur certains variants, les tests sont indispensables et complémentaires aux vaccins.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !