•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des seringues souillées découvertes à Petit-Rocher

Un homme tient dans sa main droite une seringue usagée , et dans sa main gauche une bouteille de Powerade contenant une deuxième seringue usagé.

Des seringues trouvées par un pompier volontaire du village de Petit-Rocher, Stéphane Roy.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Des citoyens de Petit-Rocher sont préoccupés à la suite d'une découverte inquiétante : de nombreuses seringues souillées ont été trouvées tout près d'une école et d’une garderie la semaine dernière.

Chaque jour, le pompier volontaire du village de Petit-Rocher, Stéphane Roy, se promène près du quai avec son chien.

C’est un endroit assez fréquenté dans la communauté : l’été, des tables de pique-nique y sont installées et les familles profitent de l'endroit. C’est aussi le lieu d’arrivée des sportifs lors du célèbre Festival des Rameurs, au mois de juillet. L'endroit est aussi achalandé, car il est situé à proximité d'une école primaire.

C’est avec étonnement que le pompier volontaire a trouvé, mercredi dernier, deux seringues sur le sol, lors de sa promenade.

Croyant y voir là un incident isolé, il décide tout de même d’en faire part à ses homologues à la caserne le soir même.

Ses collègues sont surpris. On est une petite communauté. Tu entends parler de ces choses-là dans les grandes villes, normalement, dit Stéphane Roy.

Stéphane Roy, pompier volontaire du village de Petit-Rocher.

Stéphane Roy, pompier volontaire du village de Petit-Rocher.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Un peu plus tard, il voit sur ses réseaux sociaux une publication d’une garderie témoignant de la découverte de seringues lors d’une activité de nettoyage avec des enfants, au même endroit.

Stéphane Roy décide donc de retourner sur place, samedi, pour faire une fouille. Il trouve à ce moment une cinquantaine de seringues usagées.

Préoccupé, il communique immédiatement avec la police locale, et partage publiquement son expérience sur Facebook.

Il reçoit alors plusieurs messages de résidents du village qui lui partage avoir aussi aperçu des seringues usagées près de l’aréna, dans un parc et à d’autres endroits dans le village.

Consommation de drogues en région rurale

La découverte des aiguilles dans cette petite communauté de la région Chaleur rappelle que les problèmes de toxicomanie sont aussi bien présents en région rurale. C’est du moins l’opinion du maire de Petit-Rocher, Luc Desjardins.

Il y a des gens qui souffrent un peu partout, il faut y porter une attention particulière, et offrir de l’aide, dit-il.

Le maire de Petit-Rocher, Luc Desjardins.

Le maire de Petit-Rocher, Luc Desjardins.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Le maire estime que cette situation est préoccupante, et il souhaite qu’une présence policière plus accrue soit instaurée dans cette zone.

Ce n’est pas une question de répression, souligne-t-il. C’est une question sociale. C’est un problème de société, la toxicomanie, il faut essayer de diriger ces gens-là et les orienter vers les ressources qui vont leur apporter de l’aide.

Une enquête en cours

Le chef de la police régionale BNPP, Charles Comeau, a confirmé lundi que son équipe augmentera les patrouilles dans la région et tentera d’identifier les personnes concernées.

Ce dernier croit toutefois que ces seringues trouvées près du quai seraient sur place depuis quelques mois, ce qui limiterait la portée de l'enquête.

Elles ont probablement été laissées là durant une autre saison […] La location n’est pas nécessairement accessible durant les mois d’hiver, dit-il.

D’après le montant, on pense que c’est quelqu’un qui a vraiment été dumper ses déchets là.

Le bureau de la police régionale BNPP, dans le nord-est du Nouveau-Brunswick.

La police régionale BNPP, dans le nord-est du Nouveau-Brunswick couvre les municipalités de Beresford, Nigadoo, Petit-Rocher et Pointe-Verte.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Il n’a pas encore décidé si des analyses des aiguilles retrouvées seront effectuées.

La police régionale invite les citoyens à communiquer avec elle s’ils ont été témoins de quoi que ce soit en lien avec cette affaire.

Avec les renseignements de François Vigneault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !