•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les données de 1,3 million de personnes utilisant Clubhouse compromises

L'icône de l'application, qui montre le profil d'un homme, sur un écran d'iPhone.

L'application Clubhouse soulève des questions sur la protection des données.

Photo : iStock

Radio-Canada

Après Facebook et LinkedIn, c’est au tour de quelque 1,3 million de membres du réseau social Clubhouse de voir leurs données se retrouver sur un forum de piratage, selon le site CyberNews (Nouvelle fenêtre).

Parmi les informations publiées sur un site connu des pirates informatiques, on compte notamment les noms, les identifiants et le nombre d’abonnements des comptes Clubhouse, Twitter et Instagram, ainsi que le nom de la personne qui a invité l’internaute sur la plateforme audio. La fuite ne contient toutefois pas d’informations confidentielles telles que des numéros de cartes de crédit, selon ce qu’a rapporté CyberNews la fin de semaine dernière.

Paul Davidson, le PDG de Clubhouse, a affirmé dimanche que cette fuite était fausse et que les données des membres du réseau n’avaient pas été divulguées.

Les données auxquelles l’article fait référence étaient toutes des informations de profil public de notre application, s’est-il défendu lors d’une discussion sur la plateforme Clubhouse dimanche.

Or, ces données sont maintenant accessibles dans un format collecté et consultable en ligne. Le site Mashable rappelle par ailleurs que la simple publication d'une liste de noms réels de personnes pourrait, par exemple, donner lieu à des tentatives d'hameçonnage.

Cette fuite survient quelques jours après que les données personnelles – dont des numéros de téléphone, adresses électroniques et dates de naissance – de 533 millions d’utilisateurs et utilisatrices de Facebook se sont retrouvées en ligne.

LinkedIn a aussi été la cible d’une fuite similaire, au début d'avril, alors que les informations de quelque 500 millions de personnes inscrites sur la plateforme ont été publiées sur un forum fréquenté par des pirates. Microsoft a toutefois précisé qu’aucune information privée n’avait été compromise.

Avec les informations de Mashable, The Verge, et CyberNews

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !