•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La santé publique ferme trois entreprises de Chaudière-Appalaches

Un bâtiment en construction.

La santé publique a ordonné la suspension des activités du chantier du Cégep de Sainte-Marie où des infractions aux règles sanitaires ont été observées.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Trois entreprises du secteur industriel et de la construction ont reçu l’ordre de suspendre leurs activités la fin de semaine dernière, parce qu’elles ne respectaient pas les mesures sanitaires.

Il s’agit de Métal Duquet, une entreprise spécialisée dans la fabrication de cuisines et de cafétérias de Saint-Côme, en Beauce, de Rodrigue Métal, une entreprise sise à Saint-Romuald, et de l'entrepreneur chargé du chantier de construction du Cégep de Sainte-Marie, dont la santé publique n'a pu révéler l'identité.

Le CISSS de Chaudière-Appalaches précise que les entreprises ne respectaient pas les mesures telles que le port du masque pour les employés et les clients, la distanciation de deux mètres, et qu’elles ne tenaient pas un registre des symptômes des employés et des visiteurs.

Situation critique en Beauce

La région de Chaudière-Appalaches enregistre un nombre élevé de nouveaux cas de COVID-19 depuis quelques jours. Dans son plus récent bilan, la santé publique précise d'ailleurs que plus de 60 % des 85 éclosions actives sur son territoire se trouvent en milieu de travail.

La situation dans la région est critique et très préoccupante, indique la directrice de santé publique Liliana Romero. Elle constate que l'augmentation des cas est particulièrement marquée dans les MRC de Beauce-Sartigan et de la Nouvelle-Beauce.

Une première hospitalisation à Saint-Georges

La situation est également préoccupante dans les hôpitaux de la région. L'Hôpital de Saint-Georges a accueilli, lundi matin, un premier patient atteint de la COVID-19. Douze lits ont été aménagés dans cet hôpital pour les patients qui ont contracté le virus. Il s'agit d'une première phase, jusqu'à 30 lits pourraient y être aménagés si le nombre d'employés le permet.

Si on se fie à la dernière semaine, on voit que les hospitalisations augmentent vraiment beaucoup. Ça nous fait [croire] que l'unité COVID pourrait se remplir, note Nancy Catellier, directrice adjointe à la direction des soins infirmiers pour le secteur sud de Chaudière-Appalaches.

Nancy Catellier devant l'Hôpital de Saint-Georges.

Nancy Catellier est directrice adjointe à la direction des soins infirmiers pour le secteur sud de Chaudière-Appalaches.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Devant la hausse des cas et des hospitalisations, la santé publique de Chaudière-Appalaches a dû procéder à l'ouverture d'une nouvelle unité de soins. Cette décision était devenue nécessaire, car l'unité de l'Hôtel-Dieu de Lévis était devenue insuffisante.

Les hospitalisations ont augmenté dans les trois derniers jours de façon exponentielle. On voit pour la première fois qu'il y a des personnes qui ont moins de 40 ans qui sont hospitalisées à cause de la COVID-19, ajoute Liliana Romero.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !