•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un garçon secouru après un affaissement de chaussée à Thompson

Samuel Desjardins plongé jusqu'à la taille dans un trou d'eau boueuse.

Samuel Desjardins, coincé dans la boue après un affaissement de la chaussée, a gardé son calme en attendant les secours.

Photo :  Facebook / Julie Desjardins

Radio-Canada

Les secours ont libéré un garçon qui était aspiré dans un affaissement de chaussée samedi en fin d’après-midi, dans le quartier Riverside de Thompson, au Manitoba.

Samuel Desjardins, 12 ans, rentrait à la maison après avoir joué au basketball avec un ami quand il a marché dans une flaque puis s'est subitement retrouvé plongé jusqu’à la taille dans une eau froide.

Cette flaque, à travers laquelle les deux amis, chaussés de bottes, avaient décidé de marcher afin d’éviter le trottoir encore plus boueux, cachait en fait un affaissement de chaussée.

En tentant vainement de l’aider à sortir du trou, l’ami de Samuel risquait d’être lui aussi aspiré. Les garçons ont alors alerté une femme, qui a couru avertir les parents de Samuel.

Je ne savais pas ce que cela signifiait, raconte Julie Desjardins, la mère de Samuel, qui imaginait à ce moment que son fils était peut-être coincé jusqu’aux genoux.

Le père de Samuel, Paul, dit ne pas avoir compris la situation quand il a vu son fils dans la vase. Je me demandais : "Comment as-tu pu t’y enfoncer si profondément?", raconte-t-il.

Lorsqu’il a réalisé qu’il n’était pas capable de tirer son fils de là, il a appelé les services d’urgence. Deux ambulances et un camion de pompiers sont arrivés en 5 minutes.

Un garçon pris dans un trou de vase jusqu'à la taille, autour de lui quatre pompiers avec une pelle. Un garçon regarde la scène du trottoir.

Les secours ont pu dégager Samuel, qui est resté coincé dans la vase pendant plus d'une heure.

Photo :  Facebook / Julie Desjardins

Samuel était alors coincé dans la chaussée depuis environ une demi-heure. Il ne sentait pas le fond du trou, mais seulement la pression exercée sur sa jambe droite, tirée vers le bas.

Tout ce que je pouvais me dire est que j’allais sortir, que tout irait bien, car je savais que ce serait le cas, affirme Samuel, en ajoutant que les gens sur place l’aidaient à garder son calme.

Dans une publication Facebook, l’Association professionnelle des pompiers de Thompson a en effet salué l’attitude détendue et le sens de l’humour du garçon.

Les équipes d’urgence ont essayé pendant une autre demi-heure de libérer Samuel, mais même elles commençaient à s’enfoncer dans la boue, et Samuel ne bougeait toujours pas, selon son père.

C’est à ce moment qu’ils ont appelé le camion aspirateur de la Ville, grâce auquel il a finalement été possible de tirer Samuel du trou. Ce dernier y était coincé depuis plus d’une heure.

À ce moment, Samuel tremblait de manière incontrôlable, raconte sa mère.

Samuel Desjardins devant un camion de pompier, enveloppé d'une couverture.

Samuel a dû être réchauffé après avoir été plongé jusqu'à la taille dans une eau froide pendant plus d'une heure.

Photo :  Facebook / Julie Desjardins

Sa température est revenue à la normale grâce aux couvertures et aux bouillottes de l’ambulance ainsi qu’à un bain chaud à la maison.

Samuel s’en tire avec des blessures légères à la jambe droite, qui l’obligeront à marcher avec des béquilles pendant quelques jours. Sa mère dit que sa famille est reconnaissante de la rapidité avec laquelle les secours sont intervenus.

C’est seulement après qu’on a réalisé à quel point les choses auraient pu tourner autrement, si Samuel avait été plus petit, ou encore si sa jambe gauche n’avait pu s’appuyer sur quelque chose qui l’empêchait d’être aspiré, ajoute-t-elle.

Avec les informations de Caitlyn Gowriluk

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !