•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des militants contre la coupe d'arbres anciens pourraient être arrêtés à Fairy Creek

Des manifestants bloquent l'accès à une forêt d'arbres anciens.

Des manifestants espèrent protéger les arbres anciens.

Photo : Radio-Canada / Kieran Oudshoorn

Radio-Canada

Alors que des militants intensifient leur mobilisation pour réclamer la conservation des forêts anciennes à Fairy Creek, sur l’île de Vancouver, une injonction pourrait mener à des arrestations.

Depuis le mois d’août dernier, un blocage empêche Teal Cedar, une division du groupe Teal Jones, d’accéder à la zone de 595 kilomètres carrés.

Les opposants risquent désormais d’être arrêtés en vertu d’une injonction accordée par la Cour suprême de la Colombie-Britannique et remise aux manifestants le 6 avril.

Les membres du groupe écologiste Rainforest Flying Squad défient l'injonction. Ils accusent le gouvernement provincial de trop tarder à mettre en œuvre les recommandations contenues dans un rapport indépendant sur l’avenir des forêts anciennes.

Lors de la campagne électorale de l’automne dernier, le premier ministre John Horgan s’était engagé à implanter les recommandations de ce rapport.

Or, le gouvernement est critiqué pour ne pas en avoir fait assez depuis.

Mobilisation virtuelle

La chef du Parti vert de la Colombie-Britannique, Sonia Furstenau, estime que l'exploitation forestière, en particulier celle des arbres dans les forêts anciennes, est le problème qui revient le plus souvent dans ses discussions avec le public.

Mercredi dernier, 800 personnes ont assisté à une discussion virtuelle pour parler de la gestion forestière, affirme Sonia Furstenau.

Les gens sont très attachés à nos derniers peuplements de forêts anciennes, soutient-elle.

Des montagnes couvertes de forêts.

La vallée de Fairy Creek, près de Port Renfrew, est l'une des dernières forêts anciennes encore intactes dans le sud de l'île de Vancouver, en dehors des parcs. Des opposants tentent d'empêcher son abattage par la compagnie Teal Jones.

Photo : TJ Watt/Ancient Forest Alliance

De Vancouver à Prince George

Ces dernières semaines, des manifestants ont défilé dans des villes de la province, dont Vancouver, et augmenté leur présence sur les réseaux sociaux.

À Prince George, l’organisme écologique Conservation North a organisé une marche pour sensibiliser la communauté à la situation.

Nous sommes vraiment préoccupés par le fait que rien ne se passe, c'est pourquoi nous avons organisé cette marche, dit la directrice de Conservation North, Michelle Connolly.

Un pilier de l'économie provinciale

Le premier ministre de la province, John Horgan, et la ministre des Forêts, Katrine Conroy, ont récemment participé au congrès du Conseil de l'industrie forestière.

Pour répondre aux besoins de la société contemporaine, des changements dans la foresterie sont à venir, a affirmé John Horgan, qui a toutefois promis que l’industrie restera un moteur économique viable.

En 2019, le secteur forestier provincial soutenait plus de 100 000 emplois, générait plus de 13 milliards de dollars en produit intérieur brut et près de 8,5 milliards de dollars en salaires, en traitements et en avantages sociaux, indique une étude publiée par le Conseil de l'industrie forestière.

Jeff Bromley, le représentant syndical du Syndicat des métallos (USW), qui représente environ 12 000 travailleurs de l'industrie forestière en Colombie-Britannique, dit comprendre la motivation des manifestants, mais il ne veut pas que cela empêche la province de prendre les bonnes décisions.

Nous devons prendre du recul par rapport au côté affectif. Cela me touche aussi, mais c'est mon travail, c'est comme ça que je nourris ma famille.

Avec les informations de Chad Pawson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !