•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : deux écoles fermées en Gaspésie

Un panneau indique le chemin à suivre pour se rendre au centre de dépistage pour la COVID-19 à Maria.

La santé publique procède à une enquête épidémiologique dans le secteur de Percé (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Radio-Canada

Les écoles Sainte-Marie de Cap-d'Espoir et Saint-Paul de Pabos sont fermées, lundi et mardi, en raison de la présence de cas de COVID-19.

La santé publique régionale a demandé au Centre de services scolaire (CSS) René-Lévesque de procéder à la fermeture de ces deux écoles pour deux jours, le temps de retracer tous les contacts des personnes infectées.

On a eu des enseignants qui avaient comme tâche d'enseigner dans toutes les classes de ces écoles-là et qui sont positifs actuellement, explique le directeur régional de santé publique, Dr Yv Bonnier-Viger en entrevue à l'émission Bon pied, bonne heure.

Il fallait évaluer l'état des contacts. On voulait se donner un peu de temps avant de retourner les enfants à l'école pour faire une bonne enquête, ajoute-t-il.

L’enquête épidémiologique en cours permettra de déterminer si les deux écoles pourront rouvrir leurs portes, mercredi.

Une classe de Cap-d’Espoir restera toutefois confinée malgré les résultats de l'enquête.

Les mesures d'isolement sont plus strictes puisque tous les cas sont considérés comme étant porteurs potentiels d'un variant du virus.

Le Dr Bonnier-Viger insiste d'ailleurs sur le fait que tous les nouveaux cas recensés récemment sont reliés à des déplacements entre différentes régions.

Tous les nouveaux cas qu'on a eus, on peut les ramener à des gens qui ont voyagé : soit des gens qui ont reçu de la visite, soit des gens qui sont allés se promener. Alors c'est malheureux.

Une citation de :Dr Bonnier-Viger, directeur de santé publique Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Six cas ont été détectés jusqu’à maintenant dans les établissements du Centre de services scolaire René-Lévesque, dont deux à l’école de Saint-Omer, deux à l’école de Pabos et deux à l’école de Cap-d’Espoir.

Dépistage auprès de la clientèle du parc de la Gaspésie

De plus, la santé publique a lancé un appel au dépistage visant toutes les personnes ayant fréquenté le Gîte du Mont-Albert entre le 31 mars et le 9 avril.

Le Dr Bonnier-Viger précise que l'appel vise également les personnes qui ne ressentent aucun symptôme de la COVID-19.

On a eu des gens qui se sont révélé [être] des cas [positifs]. Ils ont été assez longtemps au gîte et ont pu rencontrer beaucoup de gens, explique-t-il.

Yv Bonnier-Viger lors d'un entretien sur Skype.

Le directeur de la santé publique pour la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine, Dr Yv Bonnier-Viger, rappelle l'importance de respecter les mesures sanitaires (archives).

Photo : Radio-Canada / Capture d'écran Skype

Comme c'est difficile de les retracer un à un, on est obligés de lancer cet appel-là étant donné qu'on est dans le contexte des variants qui sont beaucoup plus contagieux. Même si le contact a été moins important, ça se pourrait que le virus se promène un peu partout, précise le directeur.

Le Dr Bonnier-Viger rappelle d'ailleurs l'importance de dévoiler tous ses déplacements et ses contacts lors des enquêtes de la santé publique, aussi nombreux soient-ils.

Personne ne va se faire chicaner, personne ne va se faire juger. C'est un petit devoir collectif qu'on a de retracer tous nos cas rapidement, souligne-t-il.

Les variants sont bien chez nous et on voit comment c'est contagieux, alors espérons que ça ne se traduira pas en troisième vague, conclut le directeur de la santé publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !