•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les travailleurs de la santé devront fournir une preuve de vaccination

Une infirmière clinicienne prépare un vaccin contre la COVID-19.

Le ministère de la Santé du Québec a décidé de rendre la vaccination obligatoire pour certains travailleurs du réseau.

Photo : La Presse canadienne / Michael Bell

Radio-Canada

Un récent arrêté ministériel stipule que les employés du réseau de la santé devront désormais fournir une preuve de vaccination à leurs supérieurs. Tout travailleur ne se pliant pas à cette directive devra se soumettre à des tests de dépistage de manière récurrente.

En cas de refus, l'employé pourra être affecté à d'autres tâches. Il risque toutefois de se retrouver chez lui sans être rémunéré.

Le président du Syndicat du personnel paratechnique, des services auxiliaires et des métiers de la santé et des services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Gaston Langevin, ne s'attend pas à ce que l'arrêté ministériel entraîne une grande levée de boucliers au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Lors des derniers mois dans des CHSLD ou dans des endroits plus critiques pour la contagion, on a eu un taux de participation au-dessus de 95 %, dit-il.

Cependant, M. Langevin dénonce la stratégie de communication adoptée par le gouvernement du Québec.

C’est déplorable la façon dont c’est fait, un communiqué de presse en plein samedi. Les délégués on n’a même pas eu d’informations, ça crée de l’incertitude.

Les travailleurs de la santé qui seront soumis à ces mesures, à l'exception du personnel administratif de ces milieux :

  • des urgences, à l’exception des urgences psychiatriques;

  • des unités de soins intensifs, à l’exception des soins intensifs psychiatriques;

  • des cliniques consacrées à la COVID-19, dont celles de dépistage, d’évaluation et de vaccination;

  • des unités identifiées par un établissement afin d’y regrouper la clientèle présentant un diagnostic positif à la COVID-19;

  • des centres d’hébergement et de soins de longue durée;

  • des autres unités d’hébergement;

  • des unités de pneumologie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !