•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Gatinois vedette montante de l’arbitrage du soccer canadien

Paulin Junior Vanié a été sélectionné dans le programme NEXTGEN de Soccer Canada.

Un arbitre de soccer sur les lignes de côté pendant un match.

Paulin Junior Vanié fait partie des 34 membres de la liste NEXTGEN de Soccer Canada.

Photo : Soccer Canada

Il rêve de la Major League Soccer (MLS) et de la FIFA, alors que Soccer Canada croit qu’il a le potentiel pour arbitrer au plus haut niveau chez les professionnels. À preuve, Paulin Junior Vanié a été sélectionné dans le programme NEXTGEN, qui vise à former la prochaine génération d’officiels au pays.

Le Gatinois a dû réussir un test écrit et soumettre un dossier de candidature étoffé afin d’y accéder. Il fait maintenant partie des 34 arbitres en qui la fédération canadienne place beaucoup d’espoir.

Je suis vraiment content d’être parmi ces gens, raconte Vanié. Ça nous permet d’être en contact avec des arbitres de haut niveau : des arbitres FIFA, nationaux ou qui sont dans la MLS [...] On a l'opportunité de leur poser des questions et de jouir de leur expérience.

Sa passion pour l’arbitrage s’est développée à l’adolescence. Alors que ses amis optaient pour des emplois dans l’industrie de la restauration, lui trouvait une façon de rester impliqué dans le sport qu’il aime, même si c’est en pratiquant un métier dans lequel encaisser les critiques représente un aspect inévitable.

Je veux m’assurer que les gens qui viennent jouer sont là pour jouer et qu’ils ont le moins d'interférence possible. Si, à la fin du match, les gens des deux équipes ont l'impression qu’il n’y a pas d’injustice et que le travail qui devait être fait est fait, moi je suis satisfait, explique l’homme de 32 ans, qui ne s’en fait pas trop avec l’opinion du public.

C’est vraiment une partie intégrante de ma vie, ça me procure du plaisir.

Une citation de :Paulin Junior Vanié, arbitre

Sa passion et son dévouement ont été remarqués par Soccer Canada depuis plusieurs années déjà. Il remplit aussi les autres critères nécessaires pour participer au programme NEXTGEN, qui permet aux membres d’être admissibles à des affectations pour des compétitions professionnelles canadiennes.

Les participants doivent avoir un conditionnement physique élite, au même niveau que les joueurs professionnels. Ils doivent connaître les règlements du jeu intrinsèquement et savoir comment les appliquer selon les critères d’une ligue professionnelle, explique Isaac Raymond, gestionnaire du département d’arbitrage chez Soccer Canada.

Trois hommes courent sur une piste d'athlétisme.

Paulin Junior Vanié à l'entraînement pendant un camp national.

Photo : Soccer Canada

Le Canada d’abord, le monde peut-être plus tard

Pour se maintenir parmi l’élite chez les officiels, Vanié est membre d’un club d’athlétisme et s’entraîne trois fois par semaine pour maintenir ses capacités cardiovasculaires afin de pouvoir suivre l’action pendant une partie complète.

C’est vraiment beaucoup d’heures de travail sur le terrain et hors du terrain. Ce qu’on voit pendant 1 h 30 durant le match, il y a beaucoup de préparation avant ça, ajoute le natif de la Côte-D'Ivoire, élevé en Outaouais, en mentionnant que les associations régionales ont été à la base de sa progression vers le programme canadien.

C’est une nouvelle étape, en fait. Ce n’est pas encore fini, il faut que je continue à travailler pour avoir d’autres opportunités par la suite.

Une citation de :Paulin Junior Vanié, arbitre

Il pourrait être appelé à participer à des matchs de la Première ligue canadienne (CPL) ou du Championnat canadien dès cet été.

Pour moi, d’arbitrer à ce niveau-là, ce serait déjà une excellente étape, mentionne-t-il. Ensuite, s’il y a la MLS ou la FIFA, on ne dira pas non, mais pour le moment l’objectif à court terme, c’est d’avoir les capacités pour arbitrer au niveau national.

En étant loin de l’action depuis un an en raison de la pandémie, Vanié avoue que sa passion pour son sport et pour l’arbitrage s’est confirmée plus que jamais et qu’il a hâte de reprendre son sifflet.

Avec les informations de Jonathan Jobin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !