•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination étendue à des travailleurs de la santé de l'Outaouais

Une femme brandit un carton orange.

La clinique de vaccination au Palais des Congrès (archives)

Photo : Radio-Canada / David Richard

Radio-Canada

Les travailleurs de la santé et des services sociaux de l'Outaouais qui n’ont toujours pas été vaccinés contre la COVID-19 peuvent désormais prendre rendez-vous. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais précise que la vaccination n'est offerte qu'au personnel en contact direct avec des usagers.

Les travailleurs devront avoir une preuve d’emploi lors de leur rendez-vous afin de prouver qu’ils sont admissibles. Ils peuvent réserver leur place notamment sur le site web (Nouvelle fenêtre) du gouvernement du Québec.

Plus précisément, les travailleurs ayant désormais accès à la vaccination sont les suivants :

  • Le personnel du réseau de la santé et des services sociaux qui n’était pas encore visé par la vaccination ;

  • Les travailleurs de la santé et des services sociaux du secteur privé, travaillant par exemple dans les cliniques dentaires, groupes de médecine de famille, cliniques médicales privées, pharmacies, cliniques de psychologie, cliniques d’optométrie, cliniques de physiothérapie, cliniques d’audioprothésistes (cela inclut aussi le personnel technique) ;

  • Les travailleurs communautaires en contact avec des patients à haut risque, comme les travailleurs de rue en santé mentale, en itinérance et en toxicomanie.

Source : CISSS de l’Outaouais

Par voie de communiqué, le CISSS ajoute également qu’une annonce suivre prochainement pour les autres travailleurs essentiels, dont le personnel du milieu scolaire, du milieu des services de garde.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Des doses de vaccin toujours disponibles au Palais des Congrès

Des vaccins AstraZeneca pour les habitants de l’Outaouais de 55 à 79 ans qui veulent se faire vacciner étaient toujours disponibles dimanche.

Seules près de 400 des 1000 doses disponibles en fin de semaine ont été administrées samedi. Il en restait ainsi environ 600 pour la journée de dimanche.

Le CISSS a d’ailleurs fait savoir en fin d’après-midi samedi que des coupons étaient toujours disponibles.

Une centaine de personnes se sont présentées en début de journée dimanche au Palais des Congrès pour se faire vacciner sur place.

Une femme remet un morceau de papier à la personne en fête de file.

Une employée du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais remet des coupons de confirmation de rendez-vous aux personnes qui font la file (archives).

Photo : Radio-Canada / Jérémie Bergeron

Nous faisons encore appel à la population de 55 à 79 ans qui désire recevoir le vaccin d’AstraZeneca de se rendre au Palais des Congrès [dimanche], a indiqué le CISSS de l’Outaouais dans un courriel envoyé à Radio-Canada.

À compter de lundi, 300 coupons pour le sans rendez-vous seront disponibles pour ceux qui désirent le vaccin AstraZeneca.

Plus de pharmacies pour la vaccination à Ottawa

À Ottawa et dans l’est ontarien, la prise de rendez-vous pour la vaccination des personnes de 60 ans et plus se poursuit, de même que la vaccination en pharmacie pour les personnes de 55 ans et plus.

L’Ontario a augmenté le nombre de pharmacies où les personnes de 55 ans et plus peuvent obtenir le vaccin AstraZeneca.

Plus de 700 pharmacies supplémentaires commenceront à offrir le vaccin cette semaine, dont 79 de plus à Ottawa. Au total, 113 pharmacies pourront offrir le vaccin, dont une dans le secteur de Vanier, à Ottawa, selon les calculs d'ICI Ottawa-Gatineau. Deux autres emplacements à proximité de ce secteur où la propagation de la COVID-19 est jugée importante s'ajouteront aussi.

La ministre et députée de Nepean-Carleton, Lisa MacLeod, a publié sur Twitter la liste des nouvelles pharmacies qui commenceront à vacciner cette semaine à Ottawa.

Le conseiller municipal Keith Egli s'est réjoui de l'ajout de pharmacies, en entrevue avec CBC. Il avait cosigné une lettre réclamant que le gouvernement Ford permette à plus davantage d'endroits de ce type, à Ottawa, d'offrir le vaccin d'AstraZeneca.

« Ma compréhension est qu'il y aura désormais au moins une pharmacie accessible par district. [...] Plus il y a d'occasions de vacciner les gens plus rapidement, plus on accueille ces nouvelles », a-t-il réagi.

La députée provinciale d'Ottawa-Vanier, Lucille Collard, et le maire d’Ottawa, Jim Watson, avaient dénoncé l’absence d’accès à des vaccins dans les pharmacies pour le quartier Vanier. Dimanche, le conseiller Mathieu Fleury s'est montré peu convaincu à ce sujet.

« La province ne répond toujours pas au fossé dans [l'accès à des] vaccins dans les pharmacies pour les communautés à l'est de la rivière Rideau à Ottawa », a-t-il commenté sur Twitter.

Avec les informations de Nicole Chiasson, de Jean-François Poudrier et de Sarah Kester, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !