•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les chefs des partis yukonnais appuient le remplacement de noms controversés

Des gens assis dehors autour d'un feu de camp.

Au lieu de S***w Point, la Première Nation de Carcross Tagish appelle cet endroit Gaanuulaa.

Photo : Première Nation Carcross/Tagish

Radio-Canada

Les trois chefs des principaux partis politiques au Yukon se prononcent en faveur d’un changement du nom de plusieurs lieux au territoire dont l’appellation est considérée comme offensante.

Selon les données du gouvernement, quatre lieux contiennent le mot « squaw ».

Ce terme faisant référence aux femmes autochtones est jugé comme injurieux. Radio-Canada a décidé de l'utiliser une seule fois dans ce texte pour des raisons de compréhension. S***w sera employé dans le reste de l’article.

Au Yukon, deux endroits différents sont appelés S***w Creek. Il y a aussi S***w Range et S***w Point.

Je suis déçu et surpris d'entendre que [ces noms] sont toujours utilisés officiellement, a déclaré le chef du Parti du Yukon, Currie Dixon. Ils sont tellement odieux et tellement inappropriés que nous devons agir vite.

Il assure que si son parti est élu, il demandera à ce que ces noms soient changés.

Le chef du Parti libéral, Sandy Silver, tout comme les autres chefs, a expliqué avoir pris connaissance de l'existence de ces noms seulement lorsque CBC/Radio-Canada l’a interrogé à ce sujet.

C’est déplorable. C’est incroyable, a-t-il réagi. Ce n’est définitivement pas quelque chose que notre gouvernement laissera passer maintenant que nous savons que ces noms existent.

Il affirme qu’en cas de réélection, il s'assurera qu'ils soient retirés.

Pour la chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Kate White, il est temps d'abandonner ces noms.

C’est une réalité brutale, affirme-t-elle. Ce n’était déjà pas approprié à l’époque. Mais ce n’est sûrement pas approprié de nos jours, souligne-t-elle.

Des noms adoptés de 1941 à 1956

D’après la base de données du gouvernement, ces noms ont été adoptés entre 1941 et 1956.

Brian Groves, responsable du patrimoine pour le gouvernement yukonnais, reconnaît qu’il peut y avoir des noms officiels qui sont offensants.

Il précise que ce n’est pas le gouvernement qui initie les changements de noms, mais qu’il examine les demandes qui lui sont faites. Un comité spécial est chargé de cet examen et de lui faire des recommandations. 

Selon M. Groves, en date du 29 mars, aucune demande n’avait été faite pour rebaptiser ces quatre lieux. 

Consultez tous nos contenus sur les élections 2021 au Yukon.

L’un d’eux, S***w Point, est situé sur le territoire de la Première Nation Carcross Tagish. 

C’est offensant oui, pour nos matriarches et pour toutes les femmes de notre communauté, et pour toutes les femmes autochtones en fait, défendait Lynda Dickson, la chef de la Première Nation, dans une entrevue en février. Elle affirme que sa communauté travaille depuis un an ou deux à une demande de changement de nom.

La Première Nation de Trʼondëk Hwëchʼin où se trouve l’un deux endroits baptisés S***w Creek préparerait elle aussi une demande. 

Selon la Base de données toponymiques du Canada (Nouvelle fenêtre), le terme s***w est encore utilisé dans 21 noms de lieux à travers le pays.

D'après les informations de Steve Silva

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !