•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie de logements : Ucluelet adopte une approche innovatrice

Les propriétaires fonciers pourront proposer une place de stationnement à des travailleurs saisonniers.

Des caravanes et des voitures stationnées en bordure de route

Une pénurie de logements force certains travailleurs saisonniers à dormir dans leur véhicule.

Photo : Radio-Canada / Roshini Nair

Radio-Canada

Pour répondre à la pénurie de logements des travailleurs saisonniers, un programme pilote permettra aux propriétaires fonciers munis d'un permis de fournir une place de stationnement aux travailleurs qui vivent dans leur véhicule dans le District d’Ucluelet, sur la côte ouest de l’île de Vancouver.

Les permis coûteront 350 $.

Selon la directrice générale de la Chambre de commerce d'Ucluelet, Laurie Filgiano, le programme pilote de six mois permettra aux propriétaires et aux entreprises de demander des permis temporaires qui autorisera les travailleurs saisonniers à vivre dans des maisons mobiles ou des véhicules.

Nous avons énormément de personnes qui vivent sur des routes secondaires l’été parce que nous n’avons tout simplement pas assez de logements.

Une citation de :Laurie Filgiano, directrice générale, Chambre de commerce d'Ucluelet

Normalement, cela prend plusieurs mois pour traiter un permis d'utilisation temporaire, mais dans ce cas, cela ne prendra que quelques semaines, ajoute-t-elle.

Pour demander un permis, les propriétaires doivent consulter leurs voisins, élaborer un plan d'égouts et fournir des extincteurs et des détecteurs de fumée à piles.

Un petit pas

Ian Riddick possède deux entreprises en ville et envisage de demander un permis : La crise du logement ne sera pas résolue par cette seule mesure temporaire, mais c'est un petit pas qui peut nous apporter un peu de soulagement.

Le maire d'Ucluelet, Mayco Noël, affirme que le projet pilote sera un processus d'apprentissage.

Au terme du projet, nous enverrons un questionnaire à la communauté pour lui ce qui a bien fonctionné et ce qui n’a pas bien fonctionné, précise le maire.

Le maire Noël ajoute que ce programme est surveillé de près par d'autres communautés comme Tofino, à 40 km d'Ucluelet, et Squamish, près de Whistler.

Les propriétaires fonciers et les entreprises qui souhaitent participer au programme ont jusqu'au 16 avril pour faire leur demande.

D’après des informations de Kieran Oudshoorn

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !