•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une championne paralympique en Saskatchewan recueille des fonds pour des vélos adaptés

Une jeune femme est assise sur un vélo pour handicapé.

Lisa Franks est la présidente du Saskatchewan Adaptive Mountain Bike Club.

Photo : Soumis par Lisa Franks

Radio-Canada

La coureuse paralympique en fauteuil roulant Lisa Franks, qui a battu des records, est présidente du club Saskatchewan Adaptive Mountain Bike qui collecte des fonds pour acheter deux nouveaux vélos adaptés aux personnes handicapées.

Ayant grandi dans la région de Moose Jaw, Lisa Franks a toujours aimé explorer les sentiers autour de Buffalo Pound et profiter de la nature sur son vélo ou ses skis de fond. Mais après être devenue paralysée il y a 25 ans, elle a bien failli devoir renoncer à ces expériences de plein air.

Le fauteuil roulant n'est pas pratique pour accéder à la nature, a déclaré Mme Franks. Il y a tellement d'obstacles pour sortir.

En 2017, elle a appris l'existence d'une location de vélos de montagne adaptés en Alberta. Dès qu'elle a eu l'occasion d'en essayer un, elle a été convaincue.

Je suis tout simplement tombée amoureuse de la liberté qu'offrent les vélos et j'ai décidé que je voulais poursuivre dans cette voie et, je l'espère, faire participer plus de gens aussi , a-t-elle mentionné. 

Aujourd'hui, Lisa Franks s'est fixée comme objectif de prêter des vélos adaptés et d’amener les gens à sortir et à faire du vélo.

Le club collecte des fonds pour acheter deux nouveaux vélos Bowhead Reach, qui coûtent chacun 24 000 dollars. Mme Franks décrit ces vélos comme un équipement exceptionnel qui permettrait d'accueillir davantage de cyclistes présentant différents niveaux de handicap.

De plus, grâce à leur cadre plus étroit, les cyclistes avec des Bowhead Reach pourraient emprunter certains sentiers où les vélos actuels ne sont tout simplement pas adaptés.

Vous pouvez faire une petite randonnée tranquille ou vous lancer sur des pistes de descente vraiment agressives. Il y a une très large gamme.

Le club dispose actuellement de deux vélos adaptatifs à genoux qui permettent de diriger, de pédaler et de freiner avec les bras, mais ces vélos ont maintenant 10 ans et ne sont pas adaptés à tous ceux qui veulent les utiliser.

Certaines personnes ne sont pas assez souples pour se mettre dans cette position, ou peut-être sont-elles paralysées trop haut et n'ont tout simplement pas les fonctions nécessaires pour pouvoir utiliser ce type de vélo, a expliqué la jeune femme. Nous avons même une personne qui était trop grande pour monter sur le vélo

Une jeune femme en fauteuil roulant tient ses médailles.

Mme Franks est fière d'avoir participé à de nombreuses compétitions paralympiques.

Photo : Soumis par Lisa Franks

Lisa Franks a participé à des compétitions paralympiques de course en fauteuil roulant et de basket-ball et a établi des records mondiaux dans les épreuves de course en fauteuil roulant de 100 m, 200 m, 400 m, 800 m, 1500 m, 5000 m et marathon.

Tout équipement adaptatif est très, très coûteux, même s'il s'agit simplement d'un fauteuil roulant ordinaire ou d'un cadre debout, a-t-elle mentionné. Ce n'est pas comme s'ils en fabriquaient des milliers et que vous pouviez simplement aller en chercher un dans votre magasin local.

Mme Franks affirme que la communauté de vélo de montagne de la province a beaucoup soutenu les efforts du club.  

Je pense qu'une grande partie de la communauté du vélo de montagne reconnaît qu'elle est assez chanceuse de pouvoir aller acheter un vélo dans un magasin local pour moins de mille dollars , a-t-elle soulevé.

Pour Lisa Franks, le fait de pouvoir utiliser ces nouveaux vélos lui permettrait de retourner sur certains de ses sentiers favoris de son enfance. 

J'ai hâte d'aller sur des pistes que je n'aurais jamais pensé pouvoir emprunter, a-t-elle déclaré. À Buffalo Pound, ils ont de très bonnes pistes. J'en ai parcouru quelques-unes qui sont adaptées aux vélos que nous avons actuellement, mais je sais qu'il y a tellement plus de choses à faire.

Avec les informations de Julia Peterson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !