•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CIUSSS toujours en charge des soins au Marquisat Montcalm

La façade d'une résidence pour aînés en briques située dans le quartier Saint-Sacrement, à Québec

Un manque de personnel et la présence d'employés non qualifiés au Marquisat Montcalm préoccupaient le CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Photo : Radio-Canada / Olivier Bouchard

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale gère encore 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, les soins et les services offerts aux résidents du Marquisat Montcalm, une résidence pour aînés de Québec où des écarts importants ont été rapportés il y a un mois.

« Une équipe de soins infirmiers est présente 24/7 », indique Mélanie Otis, par courriel. Elle restera en place aussi longtemps que l’exploitant ne se sera pas conformé, dans des délais prescris, aux exigences de la certification des résidences privées pour aînés, précise l’agente d’informations du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

La prise en charge des soins à l’intérieur de cette RPA remonte au 11 mars. À ce moment, le CIUSSS se disait « particulièrement préoccupé par l'organisation du travail et par le personnel insuffisant et parfois non-qualifié. »

Depuis un mois, un nombre indéterminé de résidents a quitté le Marquisat Montcalm, certains pour être relocalisés en CHSLD ou dans d’autres milieux de vie qui correspondaient davantage à leurs besoins, souligne le CIUSSS.

La direction doit maintenant présenter un plan qui répond aux correctifs exigés par la santé publique. Ce plan devra non seulement corriger les manquements, mais fournir l’assurance que les standards de qualité seront maintenus respectés et maintenus à l’avenir.

Selon la directrice générale, Michèle Grenier, l’échéance du 19 avril est en voie d’être respectée.

Tout va très bien, toutes les directives du CIUSSS sont en voie d’être répondues, précise-t-elle.

Une rencontre doit avoir lieu jeudi pour faire le point, indique Mme Grenier.

Si la direction de la RPA située dans Saint-Sacrement ne parvient pas à se conformer aux demandes du CIUSSS, elle pourrait perdre sa certification. 

Avec les informations de Kassandra Nadeau-Lamarche

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !