•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des travailleurs de première ligne vaccinés au refuge Lighthouse à Saskatoon

Une fiole du vaccin de Pfizer-BioNTech et des seringues.

Le refuge pour sans-abri Lighthouse, à Saskatoon, a vacciné des centaines de travailleurs de première ligne en utilisant les doses restantes.

Photo : Reuters / Yves Herman

Patricia Miotto

Le refuge pour sans-abri Lighthouse Supported Living Inc. et l'Autorité de la santé de la Saskatchewan ont distribué 440 vaccins Pfizer aux travailleurs de première ligne grâce aux doses restantes après avoir vacciné leurs clients.

La police, le personnel de l'organisme Prairie Harm Reduction et les agents de sécurité communautaire figurent parmi les personnes qui ont été vaccinées.

La directrice des communications et de la collecte de fonds du refuge Lighthouse, Anna Pacika, a déclaré que le partage de ces doses était positif pour tous ceux qui travaillent avec les personnes en situation de marginalisation de la ville.

L'extérieur d'un immeuble

Anna Pacik, directrice de la collecte de fonds et des communications de l'organisme, a affirmé que le partage des vaccins est gagnant, car il profite à la fois au personnel de première ligne et aux personnes que le Lighthouse s'efforce de soutenir.

Photo : Radio-Canada / Don Somers

Nous avons besoin de beaucoup plus de doses que ce que nous recevons actuellement, a-t-elle expliqué.

Mme Pacik a déclaré que les policiers locaux, les pompiers et le personnel d'organisations communautaires comme Prairie Harm Reduction (PHR) qui gère le seul centre de consommation de drogue de la province étaient parmi ceux qui ont reçu une injection.

Il était donc très important pour nous de ne pas gaspiller, mais aussi de pouvoir soutenir les personnes chargées du soutien communautaire qui font un travail considérable au Lighthouse et dans les environs. 

Le fait de pouvoir partager ce cadeau avec les personnes qui soutiennent nos programmes et nos gens ici nous rend heureux, a-t-elle mentionné.

Le directeur général de PHR, Jason Mercredi, a déclaré que l'organisme travaille avec le Lighthouse depuis des années et que la relation s'est renforcée avec la pandémie.

Un homme porte des lunettes de vue et une moustache.

Jason Mercredi, directeur général de Prairie Harm Reduction, affirme que son personnel a sauté sur l'occasion de se faire vacciner.

Photo : Radio-Canada / Kendall Latimer

Nous sommes deux organisations qui doivent vraiment fonctionner, a-t-il déclaré. Nous sommes tous les deux très préoccupés par les personnes vivant dans la pauvreté, les sans-abri, les personnes souffrant de dépendances, il est donc logique que nous travaillions ensemble.

M. Mercredi a déclaré que le Lighthouse et la SHA essaient d'être proactifs autant qu'ils le peuvent avec l'approvisionnement en vaccins.

Nous avons sauté sur l'occasion, a-t-il lancé. 

M. Mercredi a affirmé que le PHR soutenait les appels des syndicats en faveur de la vaccination des travailleurs essentiels, affirmant qu'il n'était pas logique pour lui que certains travailleurs de première ligne, comme la police, travaillent encore sans protection contre la maladie COVID-19.

Les agents de sécurité communautaire (CSO), qui patrouillent dans le centre-ville et d'autres quartiers d'affaires, ont également reçu le vaccin Pfizer au Lighthouse.

Deux personnes marchent de dos et portent un chandail avec l'inscription Community support.

Les agents de soutien communautaire locaux étaient parmi ceux qui ont reçu des doses du vaccin Pfizer par l'intermédiaire du Lighthouse.

Photo : Soumis par le Programme de soutien communautaire

Le superviseur des CSO, Rob Garrison, a expliqué que son personnel est en première ligne tous les jours.

Nous avons vécu beaucoup de choses en équipe, alors c'était vraiment bien d'y aller tous ensemble la semaine dernière et de pouvoir recevoir le vaccin en même temps, au même endroit, a-t-il mentionné.

C'était un excellent moyen de renforcer l'esprit d'équipe après une année difficile.

Dans un communiqué, la SHA a déclaré qu'elle avait mis en place une stratégie pour s'assurer qu'aucune dose de vaccin n'était gaspillée et que la distribution des doses supplémentaires par le Lighthouse était prévue dans cette stratégie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !