•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un feu de forêt aide une Première Nation de la C.-B. à retracer son histoire

Des gens en rang sur une colline dénudée.

Des archéologues de Skeetchestn Natural Resources, la division du développement économique de la bande indienne de Skeetchestn, arpentent la Back Valley, à l'ouest de Kamloops.

Photo : Radio-Canada / Doug Herbert

Radio-Canada

La destruction généralisée des forêts par un incendie en 2017 dans le sud de l'Intérieur de la Colombie-Britannique a permis aux archéologues d'une Première Nation de la région de Kamloops de déterrer des objets vieux de plusieurs milliers d'années.

Skeetchestn Natural Resources, la division du développement économique de la bande indienne de Skeetchestn, mène des études archéologiques dans la région de Back Valley, environ 77 kilomètres à l'ouest de Kamloops. Cette région a été ravagée par l'incendie d'Elephant Hill il y a près de quatre ans.

Joanne Hammond, la directrice de l'archéologie et du patrimoine chez Skeetchestn Natural Resources, dit qu'en brûlant le couvert forestier, le feu a aidé l'entreprise à déterrer des artefacts qui aident à confirmer que Back Valley est habitée par des peuples autochtones depuis des milliers d'années.

Le sol est dénudé, […] ça expose des choses que nous ne verrions pas d'ordinaire dans une forêt vivante saine, explique Mme Hammond. C'est une excellente occasion de faire de l'archéologie. Nous obtenons beaucoup d'informations pour peu d'efforts.

Joanne Hammond dit que les indices archéologiques suggèrent que Back Valley est habitée depuis 7000 ans.

Nous avons trouvé des grattoirs ou des outils conçus pour gratter les peaux d'animaux afin de les préparer en tant que textiles, se réjouit-elle. Nous avons trouvé tout un tas de couteaux ou de lames de pierre aiguisées.

L'incendie de 2017 a été l'une des plus grandes catastrophes naturelles de l'histoire de la Colombie-Britannique, brûlant près de 1920 kilomètres carrés de terres et de maisons dans les régions d'Ashcroft, de Boston Flats, de Cache Creek, de Loon Lake et de Pressy Lake pendant 76 jours.

Avec les informations de Daybreak Kamloops

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !