•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festival Afro Urbain rend hommage à Lamine Touré

Un homme fume la cigarette alors qu'il est assis sur le rebord de la fenêtre d'un local commercial. Dans la vitrine sont présentées des photos de musiciens africains.

Lamine Touré assis devant le Club Balattou, à Montréal

Photo : Radio-Canada / Catherine François

Radio-Canada

Le Festival Afro Urbain revient ce week-end sous forme virtuelle pour une troisième année, sous le thème « Espaces et passages ». Sa directrice artistique, Keithy Antoine, a parlé à Catherine Richer des artistes qui sont à l’honneur cette année et de l’hommage que son équipe a préparé pour Lamine Touré, fondateur du Festival international Nuits d’Afrique et propriétaire du Club Balattou.

Le Festival Afro Urbain, propulsé par le Centre des arts de la Maison d'Haïti, célèbre depuis trois ans le talent et le travail des artistes de différentes communautés afrodescendantes du paysage culturel québécois et montréalais, dans les mots de Keithy Antoine.

Le thème de cette troisième année est lié à un sujet universel d’actualité : la pandémie.

Au menu, entre autres : un vibrant hommage livré par la chroniqueuse culturelle Francine Grimaldi, un vernissage de l’artiste visuel Kando et la première prestation canadienne d’une véritable vedette musicale de l’Angola, Ndaka Yo Wiñi.

Comme chaque année, le Festival Afro Urbain rendra hommage à une personne importante de la sphère culturelle québécoise pour la communauté afrodescendante.

« Cette année, c’est le grand monsieur Lamine Touré, le père fondateur de Nuits d’Afrique et aussi le propriétaire fondateur du Club Balattou [sur la rue Saint-Laurent], cet espace qui accueille les artistes de tout plein de pays afrodescendants et qui a vraiment su prendre une place particulière dans le paysage culturel montréalais. C’est vraiment un grand honneur », affirme Keithy Antoine.

Le Festival Afro Urbain se tient jusqu’au dimanche 11 avril, où sera d'ailleurs présentée une grande entrevue avec M. Touré à 18 h.

Avec les informations de Catherine Richer, chroniqueuse culturelle au 15-18.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !