•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des recherches sur la santé mentale dans l’industrie musicale

Les sept membres du groupe Bears of Legend sont assis avec leur intruments de musique

Le groupe Bears of Legend.

Radio-Canada

Comme tous les artisans de l’industrie musicale, le chanteur du groupe Bears of Legend, David Lavergne a dû ranger ses instruments dès le début de la pandémie. Il a mis ce temps à profit pour travailler sur son mémoire de maîtrise. Il collecte des données sur la santé mentale dans l’industrie de la musique au Québec.

Il est clair que la pandémie mène la vie dure aux musiciens, aux artistes et à tous les artisans de l’industrie. En entrevue à l’émission Toujours le matin, David Lavergne, dit constater que les producteurs, les diffuseurs, les agents d’artistes, les relationnistes de presse, tous ceux qui sont impliqués de près ou de loin dans le domaine culturel ont vécu une période très difficile.

Un joueur de guitare sèche.

Archives

Photo : Radio-Canada / ICI Radio-Canada/Michel Aspirot

Les risques du métier

Selon lui, la pandémie a exacerbé une problématique qui existait bien avant. Une certaine fragilité y était déjà bien installée. Un surmenage professionnel constant, répandu dans l’industrie, des horaires de travail difficiles pour les artistes qui travaillent souvent le soir tard. Les routes qui sont longues, la malnutrition, la précarité financière, bref, je t’épargne toute la liste des facteurs de risque qu’on peut associer à ce métier-là, confiait David Lavergne à Anne-Marie Lemay.

Il souhaite documenter avec une rigueur universitaire, la réalité de tous ceux qui, comme lui, font partie de ce grand écosystème. Cette recherche pourrait éventuellement permettre de sensibiliser ou mieux outiller les artistes et artisans. On veut vraiment aller voir s’il n’y aurait pas des améliorations à apporter au niveau du contexte de travail des artistes.

Les résultats de ses recherches seront connus à l’automne 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !