•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville d’Amos obtient 10 M$ de Québec pour son futur parc industriel

Une affiche à l'entrée d'un chemin de gravier.

Le chemin vers le futur parc industriel, vu de la 10e avenue.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Martin Guindon

La Ville d’Amos a décroché une aide financière de 10 millions de dollars de Québec pour décontaminer et valoriser des terrains stratégiques qui accueilleront notamment un nouveau parc industriel.

La ministre déléguée au Développement économique des régions, Marie-Ève Proulx, en a fait l’annonce vendredi, en compagnie du ministre régional Pierre Dufour et de la députée d’Abitibi-Ouest Suzanne Blais. L’aide provient des sommes de 320 millions de dollars réservées à cette fin sur cinq ans dans le budget 2019-2020 de Québec.

C’est une annonce importante pour la réalisation de la première phase d’un important projet qui fera naître une grande synergie en Abitibi-Témiscamingue. Je crois sincèrement que tous les éléments sont réunis pour offrir une occasion privilégiée de croissance économique pour la Ville d’Amos, a déclaré la ministre Proulx.

Le site du futur parc industriel d'Amos.

Le site du futur parc industriel d'Amos

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Un projet de 32 M$

Le site en question est celui de l’ancienne scierie JE Therrien, dans le secteur ouest d’Amos, qu’il faut d’abord décontaminer. La Ville doit ensuite remettre les infrastructures, comme les rues et canalisations, et le bâtiment de l’ancienne scierie Amexfor à niveau ainsi que développer des terrains industriels et résidentiels de haute densité (multilogements). La Ville prévoit aussi y ériger à terme un centre entrepreneurial et une gare intermodale. Le projet global représente un investissement d’environ 32 millions de dollars.

N’ayez crainte, Mme la ministre, on va livrer la marchandise. La première phase va débuter dès cet été. Une douzaine de terrains industriels seront développés. Quatre terrains avec du logement haute densité seront aussi mis à profit. Ça va débouler très vite. On avait grandement besoin de ces sommes, merci beaucoup, a affirmé le maire Sébastien D’Astous.

Une carte montre la zone industrielle avant et après le changement de zonage.

Le projet de changement de zonage de la Ville d'Amos

Photo : gracieuseté Ville d'Amos

Des besoins criants

Ce projet est le fruit d'un travail de plusieurs années visant à répondre à un besoin criant de terrains pour faire du développement sur le territoire d’Amos. Le site peu utilisé s’avérait idéal, mais sa contamination s’avérait une contrainte majeure.

C’était la seule option qu’on avait comme site très proche de la ville qui nous permettait de mettre à profit des terrains industriels. On a épuré, on est allé chercher toutes les parcelles de terrain pour développer autant au niveau commercial qu’industriel. On était vraiment dans une situation précaire et là, si on veut continuer de se développer, si on veut pouvoir s’assurer que les entrepreneurs aient un endroit de qualité pour établir leurs bâtiments, ça prenait un site comme celui-là. C’était essentiel, a fait valoir M. D’Astous, soulignant que de sept à huit entreprises cherchent actuellement des terrains à Amos.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !