•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Exposition potentielle à un variant lors d'une messe réunissant 200 Néo-Brunswickois

Les rassemblements dans des lieux de culte ne sont pas limités dans les zones jaunes tant que la distanciation peut être respectée.

Des nuages noirs se glissent à l'arrière-plan d'une croix sur le toit d'une église catholique.

La croix d'une église

Photo : Reuters / Jason Cohn

Radio-Canada

Plus de 200 personnes s'isolent dans la région de Saint-Jean au Nouveau-Brunswick en raison d'une potentielle exposition à un variant du coronavirus le 28 mars à l'église RiverCross, selon un courriel obtenu par CBC.

Un adulte et un enfant qui ont assisté à la messe du dimanche 28 mars ont été déclarés positifs à la COVID-19 et on présume qu'ils ont été infectés par un variant, a déclaré le pasteur Rob Nylen dans un message envoyé aux paroissiens le 6 avril peu avant 10 h.

Je peux imaginer comment cette nouvelle doit vous décevoir et vous frustrer, a-t-il écrit.

Les paroissiens ont été avisés d'une potentielle exposition le 3 avril, mais on avait d'abord jugé le risque faible, selon un courriel du pasteur Nylen.

Nous ne sommes pas tenus de vous aviser, mais nous voulons être transparents avec vous, peut-on lire dans ce courriel. Nous vous recommandons de surveiller l'apparition de symptômes et de subir un test si vous ne vous sentez pas bien.

Les consignes ont toutefois été revues le 6 avril quand on a appris que le variant était responsable d'un cas contact avec les membres de la famille déclarés positifs.

Comme la souche du virus est différente, les consignes de la santé publique sont différentes, indique le courriel.

Ainsi, les 209 personnes qui ont assisté à la messe du 28 mars doivent s'isoler jusqu'à minuit le dimanche 11 avril et doivent subir un test de dépistage.

Pour l'heure, la santé publique traite les cas confirmés comme des cas présumés d'un variant, affirme un porte-parole gouvernemental, Bruce Macfarlane.

M. Macfarlane n'a pas été en mesure de confirmer la souche en question.

En phase jaune au Nouveau-Brunswick, les rassemblements dans des lieux de culte ne sont pas limités, tant que la distance de deux mètres peut être respectée.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !