•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Désignation historique de Little Jamaica à Toronto : la communauté se réjouit

Vue de devantures des commerce à Little Jamaica

Le quartier Little Jamaica est également un lieu qui a marqué l'histoire du reggae à Toronto.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le quartier n’est pas qu’une partie de la ville de Toronto : pour des membres de la communauté jamaïcaine, Little Jamaica représente l’histoire vivante caribéenne et noire de Toronto.

Le conseil municipal de Toronto a voté jeudi à l’unanimité en faveur de la désignation du quartier au patrimoine historique de la ville.

La reconnaissance de Little Jamaica comme patrimonial le rend DeiJaumar Clarke fier. M. Clarke est francophone et Jamaïcain d’origine.

DeiJaumar Clarke debout dans une rue de Little Jamaica.

DeiJaumar Clarke se dit fier de voir le quartier reconnu.

Photo : Radio-Canada

Mes parents sont Jamaïcains, j’ai beaucoup de fierté dans ce quartier, car je peux y trouver ma culture.

Une citation de :DeiJaumar Clarke

Il appelle les Torontois à soutenir Little Jamaica. Si vous êtes dans la ville de Toronto, visitez Petite Jamaïque, ses bâtiments et prenez vos photos, dit-il.

Little Jamaica héberge plusieurs commerces et autres entreprises appartenant à des Noirs. D'après M. Clarke, les bâtiments abritant certaines de ces entreprises sont des symboles de la culture et de l’histoire jamaïcaine et caribéenne. Il cite l’exemple des restaurants qui l’ont beaucoup marqué. Raps, Hot Pot et Spence sont des restaurants très significatifs pour moi. On peut y manger n’importe quand, même à trois heures voire quatre heures du matin, dit-il.

Jonah Zapparoli, photographe de la communauté Little Jamaica, salue ce qu’il qualifie d’aboutissement heureux d’une longue bataille.

Jonah Zapparoli dans une rue de Little Jamaica

Le Torontois Jonah Zapparoli

Photo : Radio-Canada

C’est le premier quartier noir de Toronto à devenir un site historique, c’est une bonne chose. La communauté s’est battue plusieurs années pour obtenir ce statut. Little Jamaïque c’est la culture jamaïcaine et une partie de la culture torontoise.

Une citation de :Jonah Zapparoli

Dans sa motion appuyée par le maire adjoint de Toronto, Michael Thompson, le conseiller Josh Matlow rappelait l’importance de préserver le passé et protéger l'avenir de Little Jamaica.

La riche histoire des communautés noires qui ont façonné Little Jamaica doit être explorée, célébrée et préservée pour assurer l’avenir d’Eglinton West en tant que foyer de la culture africaine, noire et caribéenne à Toronto

Une citation de :Josh Matlow

Le premier groupe d’immigrants jamaïcains s’est installé à Eglinton West il y a plus de 50 ans.

Le conseiller municipal Josh Matlow

Le conseiller municipal Josh Matlow

Photo : Radio-Canada / Lyne-Françoise Pelletier

Josh Matlow a demandé aux urbanistes de consulter des organisations membres de la communauté noire comme Black Urbanism TO pour élaborer un plan pour Little Jamaica. Le conseiller y voit une manière de garantir que les voix noires dirigent le processus d'exploration et de protection du passé et de l'avenir de leur communauté.

Le vote de la motion est la première étape qui ouvre la porte au travail d’un comité qui devra déterminer les édifices à préserver.

Depuis quelques années, les quartiers situés le long de l’avenue Eglinton West font face à plusieurs défis, dont les fermetures des entreprises appartenant à des Noirs, à la suite des travaux de construction du train léger de la ligne Eglinton Crosstown. Reconnaître Little Jamaica comme patrimoine culturel permet d’assurer l’avenir de ce quartier, déclarait Romain Baker, cofondateur de Black Urbanism TO dans un communiqué de presse publié jeudi par le conseiller Josh Matlow.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !