•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des données extraites de 500 millions de profils LinkedIn mises en vente

La page d'accueil du site de LinkedIn.

LinkedIn affirme que les données vendues ne proviennent pas d'une brèche informatique.

Photo : Reuters / David Loh

Radio-Canada

LinkedIn a confirmé vendredi que des informations sur ses utilisateurs et utilisatrices faisaient partie d’un ensemble de données qui a été mis en vente sur un forum populaire auprès des pirates informatiques.

Le réseau social, qui appartient à Microsoft, indique toutefois qu’il s’agit de données affichées publiquement, et non de données personnelles comme un mot de passe. Il ne s’agit donc pas d’une nouvelle brèche informatique, selon un billet de blogue de LinkedIn.

L’ensemble de données comprendrait des informations provenant d’autres sites web et entreprises, selon LinkedIn. Le réseau social n’a pas précisé combien de ses propres utilisatrices et utilisateurs avaient été touchés.

C’est le site spécialisé en cybersécurité Cybernews qui avait d’abord rapporté, il y a quelques jours, que des données tirées d’environ 500 millions de profils LinkedIn étaient en vente en ligne.

Cette nouvelle survient quelques jours après qu’on a appris que des données personnelles et les numéros de téléphone de plus de 533 millions d’internautes avaient été publiés sur un forum consacré au piratage.

Facebook a, depuis, expliqué que des personnes mal intentionnées avaient obtenu ces informations en tirant profit d’une vulnérabilité dans un outil de synchronisation des contacts repérée en 2019. Cette vulnérabilité aurait été corrigée depuis.

Avec les informations de Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !