•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture temporaire de l’usine Marmen Énergie de Matane dès juillet

Une entreprise aux abords du fleuve Saint-Laurent. Des éoliennes surplombent l'entreprise.

L'usine de Marmen Énergie à Matane assure la construction de pylônes d'éoliennes.

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis

L’usine Marmen Énergie de Matane fermera temporairement ses portes au mois de juillet pour une période d’au moins six mois, faute de travail.

Le président de l’usine, Patrick Pellerin, a annoncé la nouvelle aux 70 travailleurs vendredi matin. Ces derniers seront licenciés définitivement par l'entreprise.

La direction explique que la pandémie de COVID-19 continue d'avoir des répercussions importantes sur le volume d’affaires.

En septembre 2020, l’entreprise avait mis à pied 55 travailleurs de l’usine.

Une solution alors envisagée en 2020 impliquait le projet de parc éolien Apuiat qui aurait pu assurer du travail aux employés de Matane en 2021. Toutefois, malgré la confirmation du projet, Patrick Pellerin affirme que sa réalisation n’a pas été devancée comme espéré.

On espérait beaucoup que le projet éolien Apuiat soit devancé. On pensait que ça nous donnerait un an de travail, mais ça ne s’est pas matérialisé, explique-t-il. On a essayé de trouver d’autres contrats, mais on n’a pas eu de succès dans nos recherches, se défend M. Pellerin.

Il assure toutefois que le département des ventes concentrera ses efforts pour trouver des contrats à l’usine le plus rapidement possible.

Le directeur de l’usine Marmen se dit préoccupé par ses employés. Il s’agit de la première fois en 15 ans que l’usine manque de travail, selon lui.

Le maire de Matane a espoir que l’usine rouvrira en 2022

Pour les travailleurs, c’est extrêmement décevant, mais on a espoir que l’usine repartira dans quelques mois, affirme d’emblée le maire de Matane, Jérôme Landry.

Ce dernier espérait que Marmen Énergie réussisse à signer des contrats en 2021 afin de poursuivre la production. Maintenant, on espère que le projet éolien Apuiat va redémarrer l’usine en 2022, ajoute M. Landry.

Avec les informations de Marie-Jeanne Dubreuil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !