•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous rêvez de Banff? Faites vos recherches!

La troisième vague est loin d’être terminée, mais l’arrivée du printemps marque le début des réservations des vacances estivales.

Au coeur des Rocheuses, Banff s'attend à recevoir beaucoup de touristes de partout au Canada cet été.

Au cœur des Rocheuses, Banff s'attend à recevoir beaucoup de touristes de partout au Canada cet été.

Photo : Radio-Canada / Emilio Avalos

Pour les Canadiens qui ont l’habitude de voyager à l’étranger, Banff et les Rocheuses offrent une des meilleures options de dépaysement au pays. Mais attention : vaut mieux s’y prendre tôt pour réserver et faire ses devoirs.

Premier parc national créé au Canada en 1885, Banff attire depuis toujours les touristes. Près de 4 millions annuellement avant la pandémie, et seulement 2,8 millions l’été dernier.

Pour un séjour en nature réussi cet été, Parcs Canada recommande de faire rapidement une réservation et de bien s’informer sur toutes les activités disponibles avant d'arriver, indique Daniella Rubeling, gestionnaire au parc national de Banff.

C’est bon d’avoir plus d’une option, parce que si vous arrivez à l'entrée d’un sentier ou d’une attraction populaire et que l’aire de stationnement est remplie, ça prend une autre option de visite, explique-t-elle en entrevue.

Pour se rendre aux populaires lacs Louise et Moraine par exemple, les visiteurs devront impérativement avoir acheté des billets de navette.

Il faut vraiment planifier, encore plus cette année, ajoute Mme Rubeling.

Les réservations pour les terrains de camping commencent quant à elles le 12 avril.

Daniella Rubeling.

Gestionnaire de l'expérience des visiteurs au parc national de Banff, Daniella Rubeling invite les touristes à bien préparer leur séjour cet été.

Photo : Radio-Canada / Emilio Avalos

Le parc national de Banff est aussi vaste que magnifique, mais Parcs Canada demande aux millions de visiteurs d’en prendre soin.

C’est de penser avec respect, respect pour cet endroit, respect pour la nature, respect pour les terrains, la faune, mais aussi respect pour les autres visiteurs et nos employés.

Une citation de :Daniella Rubeling, Parcs Canada
Le parc national de Banff regorge de sentiers pédestres et de paysages à couper le souffle.

Le parc national de Banff regorge de sentiers pédestres et de paysages à couper le souffle.

Photo : Radio-Canada / Emilio Avalos

Un été achalandé et... masqué

Après des étés records en 2018 et 2019, la perte des touristes internationaux a fait mal à Banff en 2020. Un an plus tard, le village au pied des Rocheuses est prêt à accueillir tous les Canadiens en mal d’évasion et de grands espaces.

C’est un incontournable ici pour des gens de partout dans le monde. Cet été, ce sera l’idéal pour les Canadiens de venir faire un tour, déclare avec enthousiasme Leslie Bruce, la présidente de l’association touristique de Banff et du lac Louise.

Avec la vaccination qui progresse, elle a bon espoir que les Canadiens d’un bout à l'autre du pays pourront voyager en toute sécurité chez eux.

Si les affaires s'annoncent bonnes, les commerçants ne veulent pas que cela soit au détriment de la santé publique. Pour uniformiser les règles et assurer la sécurité de tous, le port du masque est obligatoire même à l'extérieur, dans les rues commerçantes.

Ça permet aux gens de bouger plus librement, de rester détendus et de s’assurer que nous faisons tout ce qu’on peut pour éviter la propagation du virus, ajoute Leslie Bruce.

Une pancarte indiquant en anglais que le port du masque est requis.

Le porte du masque est obligatoire à Banff, même à l'extérieur, sur les principales avenues du village.

Photo : Radio-Canada / Emilio Avalos

Chez les restaurateurs et les hôteliers, on anticipe aussi un été occupé.

C’est le cas notamment de Stéphane Prévost, chef et copropriétaire des restaurants Block et Shoku Izakaya, ce dernier ayant ouvert ses portes tout récemment.

Même sans l’apport important de touristes étrangers, il s'attend lui aussi à un bon été grâce aux touristes canadiens.

Banff reste Banff, il y a toujours un intérêt incroyable de toute la population à travers le pays. On s’attend à ce qu’il y ait beaucoup de Québécois par exemple qui viennent cet été.

Une citation de :Stéphane Prévost
Stéphane Prévost dans une cuisine.

Le chef et copropriétaire de deux restaurants de Banff Stéphane Prévost

Photo : Radio-Canada / Emilio Avalos

Mais certains défis se posent à l'aube d’une reprise. La ville vit uniquement du tourisme et, après des mises à pied massives l’an dernier, des travailleurs ont quitté le milieu pour de bon.

Trevor Long, président de l’association hôtelière de Banff et directeur général du chic hôtel Rimrock Resort à flanc de montagne, y voit là une difficulté supplémentaire pour 2021.

Mais Banff a toujours eu comme défi d’attirer et retenir des employés. On va encore avoir des problèmes dans des postes clés comme en cuisine ou dans l’entretien ménager, dit-il.

Je me considère dans une position plus facile que d’autres, mais c’est évident que, pour d’autres endroits, d’autres restos, c’est plus difficile de trouver du personnel, renchérit Stéphane Prévost, qui gère une soixantaine d’employés durant la haute saison.

Vous rêvez de Banff? Faites vos recherches!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !