•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« La course entre les vaccins et les variants est à un point critique »

Justin Trudeau assis et de profil.

«Les variants sont très contagieux (...) Même si vous êtes jeunes, vous pouvez tomber très, très malades», a mis en garde le premier ministre Justin Trudeau.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

« La modélisation qui prédisait une recrudescence [des cas de COVID-19] est désormais démontrée dans les données », relève l'administratrice en chef de la santé publique du Canada, Theresa Tam, qui croit que « la course entre les vaccins et les variants est à un point critique ».

On ne peut pas se permettre d'offrir la moindre chance à ce virus. La seule façon de s'en sortir est la façon difficile, c'est-à-dire continuer à appliquer les mesures rigoureusement, a expliqué la Dre Theresa Tam.

Les variants stimulent la croissance épidémique rapide dans de nombreuses régions du pays. On a vu une trajectoire de résurgence qui est claire.

Une citation de :Dre Theresa Tam, l'administratrice en chef de l'Agence de la santé publique du Canada

Au cours de la dernière semaine, plus de 6800 nouveaux cas et 30 décès ont été signalés en moyenne, chaque jour, au pays.

Le nombre de cas de nouveaux variants a quant à lui plus que doublé.

À ce jour, presque 2500 cas de variants préoccupants ont été signalés, le variant B.1.1.7 (plus communément connu sous le nom de variant britannique) étant responsable de plus de 90 % des cas répertoriés.

Le point sur la vaccination

Le premier ministre Justin Trudeau s'est inquiété lui aussi de l'explosion des nouvelles infections sous l'effet des variants, estimant que des mesures plus strictes sont nécessaires dans plusieurs régions du pays.

Dans la foulée, il a également fait savoir que 44 millions de doses des vaccins de Pfizer, Moderna et AstraZeneca devraient être acheminées au Canada d’ici la fin du mois de juin.

Par ailleurs, les autorités sanitaires ont indiqué que Santé Canada a participé à la rencontre du comité sur l’innocuité de l’Agence européenne des médicaments (EMA) sur la sécurité du vaccin d'AstraZeneca – qui a conclu que les avantages généraux du vaccin et ses graves complications l’emportent sur les risques d’effets secondaires.

Le sous-administrateur en chef de la santé publique, le Dr Howard Njoo, a toutefois précisé que les dernières données probantes de l'EMA ainsi que les renseignements fournis par AstraZeneca seront examinés pour décider si des changements doivent être apportés à la recommandation initiale.

Le Comité consultatif national de l'immunisation examinera également sa recommandation à la lumière de toutes les nouvelles données à l’appui des décisions prises dans le cadre des programmes provinciaux et territoriaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !