•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Académie Mount se taille une place en Atlantique

Des joueurs de l'Académie se trouvent devant le gardien de but. Un joueur s'apprête à tirer.

L'Académie Mount a ouvert ses portes en 2017.

Photo : Julien Lecacheur

Julien Lecacheur

L'Académie Mount forme des dizaines de joueurs prêts à intégrer les ligues supérieures du hockey, comme la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Le directeur du programme de l'Académie Mount entraîne des dizaines de jeunes hockeyeurs venus du monde entier. Avec eux, Olivier Filion sait ce qu'il veut et il sait où il va avec ses joueurs.

On essaie d'amener les jeunes au prochain niveau. On essaie de leur donner différentes options. Beaucoup de nos jeunes espèrent jouer dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, explique-t-il.

Olivier Filion partage avec les jeunes son expérience acquise notamment lors de son passage au Titan d'Acadie-Bathurst ou encore en Alaska. Et parmi ces conseils, celui de ne jamais abandonner est primordial.

Ce n'est pas un sprint, c'est un marathon. Il faut être certain de prendre la bonne route pour arriver à ses objectifs.

Une citation de :Olivier Filion, directeur du hockey masculin, Académie Mount
Olivier Filion est sur la glace. Il regarde ses joueurs.

Olivier Filion dirige le programme masculin de hockey depuis 2019.

Photo : Julien Lecacheur

Grandir lentement, mais sûrement

L'Académie Mount a ouvert ses portes en 2017. Elle est unique à l'Île-du-Prince-Édouard. Elle fait aussi partie d'un cercle très fermé d'écoles privées mélangeant les cours et la pratique quotidienne du hockey en Atlantique. Cet établissement est similaire à celui de Newbridge.

Olivier Filion connaît bien cette académie qui a fermé ses portes en 2019, pour y avoir dirigé son programme de hockey. Il y a noté des erreurs, qu'il affirme ne pas vouloir reproduire.

Ici, on a les bonnes personnes en place, on ne veut pas grandir trop vite.

Une citation de :Olivier Filion, directeur du hockey masculin, Académie Mount
Cinq joueurs sont debout sur la banc. Ils regardent leurs coéquipiers patiner sur la glace.

Une dizaine de joueurs de l'Académie Mount devraient être repêchés cette année dans la LHJMQ.

Photo : Julien Lecacheur

L'Académie Mount compte 110 élèves. Elle se développe doucement. Néanmoins elle s'apprête à faire un grand saut. Elle s'installera dès 2022 dans un aréna actuellement en construction à Rustico.

C'est le temps d'aller dans un amphithéâtre qui est plus moderne. Un lieu où on pourra avoir nos classes, nos entraînements et notre glace au même endroit, explique-t-il.

Des chargeuses-pelleteuses déposent de la terre dans des camions-bennes.

La construction du nouvel amphithéâtre de Rustico a débuté en avril 2021. Elle devrait se terminer en 2022.

Photo : Julien Lecacheur

10 joueurs recrutés dans la LHJMQ?

Le développement de l'Académie attire de plus en plus de jeunes joueurs. C'est le cas de Mathieu Pelletier.

À 16 ans, ce jeune espoir du hockey néo-brunswickois a été séduit par le professionnalisme des entraîneurs. Il est entré à l'Académie pour parfaire son jeu.

J'ai beaucoup amélioré certaines facettes de mon jeu qui m'étaient reprochées par mes anciens entraîneurs. Mais grâce au travail d'Olivier Filion, je me suis vraiment développé. Cela m'a grandement aidé, assure le jeune joueur originaire d'Edmundston.

À tel point qu'il devrait être repêché dans les premiers tours du prochain repêchage de la LHJMQ.

Juste être repêché et jouer dans une équipe, cela vaut mille mots.

Une citation de :Mathieu Pelletier, 16 ans
Mathieu Pelletier sourit. Il se tient debout. La glace est derrière lui.

Mathieu Pelletier devrait être repêché dans les premiers tours du prochain repêchage de la LHJMQ.

Photo : Julien Lecacheur

Selon Olivier Filion, une dizaine de joueurs pourraient faire le saut au junior majeur cette année. Un record pour l'Académie.

Mais l'école aide aussi d'autres jeunes ignorés au repêchage à réaliser leurs rêves. À 17 ans, Louis-Frédéric Théberge vient de signer un contrat avec une équipe junior A en Saskatchewan. Une étape avant la NCAA et les universités américaines.

C'est le fun, les entraîneurs travaillent fort pour toi. Si tu fais bien, alors cela te donne de bonnes chances de pouvoir t'ouvrir le plus de portes possible, partout aux États-Unis et au Canada aussi.

Une citation de :Louis-Frédéric Théberge, 17 ans, Rouyn-Noranda
Un gardien de l'Académie Mount est assis sur le banc. Il regarde ses partenaires évoluer sur la glace.

L'Académie Mount accueille des joueurs de tout l'Atlantique, mais aussi du Québec et même des États-Unis et de la Suisse.

Photo : Julien Lecacheur

Un exemple qui pousse Olivier Filion à avoir confiance dans l'avenir et dans le succès de son programme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !