•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec donne 250 000 $ pour aider les victimes de violence du milieu culturel

Nathalie Roy parle dans un micro, assise derrière une table et devant un drapeau du Québec lors d'une conférence de presse gouvernementale.

La ministre québécoise de la Culture, Nathalie Roy

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’Aparté, le centre qui offre des ressources aux artistes, artisans et artisanes du milieu culturel victimes de harcèlement et de violence, recevra un coup de pouce de 250 000 $ de Québec, selon ce qu'a annoncé vendredi la ministre de la Culture, Nathalie Roy.

Lancé dans la foulée du mouvement #MoiAussi en 2018 par la clinique juridique Juripop, l’Aparté offre des services d’aide, d’écoute et d’accompagnement en toute confidentialité aux victimes et aux témoins d’actes de violence, d’inconduites sexuelles ou de harcèlement. Le centre se veut un guichet unique pour les personnes qui travaillent dans le milieu culturel.

L'Aparté vise tout particulièrement à renseigner ses usagers et usagères sur le cadre juridique applicable à leur situation.

La subvention annoncée vendredi permettra au centre d’embaucher plus de personnel afin de répondre à une demande plus forte, selon ce qu’indique un communiqué du ministère de la Culture.

Cette demande croissante auprès de l’organisme démontre qu’il y a malheureusement encore trop de cas d’agressions ou de harcèlement sexuels dans le milieu culturel, a mentionné la ministre Nathalie Roy, citée dans le communiqué.

Un comité formé de représentantes et représentants du milieu, dont Solange Drouin, directrice générale de l’ADISQ, et Sophie Prégent, présidente de l’Union des artistes, s’est réjoui de la nouvelle.

L’Aparté, qui a développé une solide expertise au cours des trois dernières années, est devenu un service essentiel pour le milieu culturel, et ce, dans toutes les régions du Québec, affirme le comité, dont font partie également des syndicats de techniciens et techniciennes.

Les services offerts par l’Aparté, dont des conseils de nature juridique, sont gratuits.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !