•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le village de Saint-Adolphe saura samedi s’il gagne le concours Kraft Hockeyville

Une affiche indiquant les dates du scrutin, les 9 et 10 avril, et portant la mention « St. Adolphe for Kraft Hockeyville ».

La communauté de Saint-Adolphe se mobilise pour inciter les gens à voter.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Morin

Radio-Canada

C’est vendredi et samedi que se tient le vote du tournoi Kraft Hockeyville. Toute la communauté de Saint-Adolphe, qui fait partie des quatre finalistes du concours, est mobilisée pour remporter le premier prix de 250 000 $.

La somme permettrait à la communauté de rénover son aréna.

À la fin du mois de janvier, notre usine de glace est tombée en panne, raconte Don Meilleur, porte-parole de l’organisation bénévole Hockeyville Saint-Adolphe, en entrevue au Téléjournal. En conséquence, les enfants de la communauté n’ont pas pu y patiner cet hiver, même lorsque les mesures sanitaires le permettaient.

Si la machine à glace est la grande priorité de Saint-Adolphe, la communauté située au sud de Winnipeg projette aussi la construction de vestiaires pour les joueuses. De la moisissure doit également être enlevée à certains endroits du bâtiment, précise le porte-parole.

Dans tous les cas, la communauté est assurée de remporter 25 000 $ comme prix de consolation, une somme qui, toutefois, permettrait de réaliser seulement une partie des travaux envisagés. Saint-Adolphe a, par ailleurs, aussi gagné 10 000 $ en équipement de hockey, don de l’Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey, se réjouit M. Meilleur.

Une communauté mobilisée

Saint-Adolphe espère vivement mettre la main sur le premier prix du concours. Au-delà de l’argent, la communauté qui gagne le prix a aussi l’occasion d’accueillir un match préparatoire de la LNH, souligne M. Meilleur.

Les membres de la communauté et leurs partisans ont ainsi mené campagne, notamment sur les réseaux sociaux, où ils ont diffusé moult photos et histoires liées à l’aréna.

De chars allégoriques garés dans un stationnement devant lesquels circulent des voitures.

Sous la pluie battante, les résidents de Saint-Adolphe était invités à un défilé au centre communautaire jeudi soir, dernier droit d'une campagne pour remporter le concours Kraft Hockeyville.

Photo : Radio-Canada / Mohamed-Amin Kehel

Point culminant de la campagne, les résidents de Saint-Adolphe et des membres de groupes communautaires, pour certains déguisés, se sont réunis sous la pluie jeudi soir au village, à l’occasion d’un défilé. Pandémie oblige, les voitures circulaient parmi des chars allégoriques garés au centre communautaire.

Vêtue d’un costume d’abeille, Chantal Lagassé a participé à la mobilisation. Elle trouvait important d’encourager la communauté à la veille du vote décisif.

Le rassemblement était donc une dernière façon de promouvoir la candidature du village, mais également de dire merci à la communauté pour son soutien, selon Andrea Vermette, une résidente qui se trouvait sur place.

Une char allégorique avec diverses mascottes revêtues de maillots de hockey.

L'esprit était à la fête jeudi soir à Saint-Adolphe.

Photo : Radio-Canada / Mohamed-Amin Kehel

Tant Mme Vermette que Don Meilleur soulignent l’apport du tournoi pour la cohésion de la communauté, particulièrement en temps de pandémie.

Le concours Kraft Hockeyville était comme une étincelle qui a permis à la communauté d’oublier un peu la COVID-19 et le confinement et de viser quelque chose d’autre, selon M. Meilleur.

Les membres de la communauté et tous leurs partisans peuvent voter en ligne, sur Krafthockeyville.ca (Nouvelle fenêtre).

Le vote débute à vendredi à 8 h et se termine samedi à 16 h.

Le grand gagnant sera annoncé samedi dans le cadre de la Soirée du hockey au Canada.

Avec les informations de Samuel Rancourt et de Mohamed-Amin Kehel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !